Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 19:20

unknownindia1.jpg

Unknown India

 

Nous vous signalons cette exposition de 40 photos anciennes de l’Inde racontant l'Inde secrète et rêvée de Isabelle Décamps.

Il s’agit d’une collection de photos anciennes commencée illy a quinze ans. Personnages anonymes, paysages non identifiés, dates ignorées.

« Neti, neti », « Ni ceci, ni cela », ce concept indien qui signifie que toute affirmation contient intrinsèquement sa contradiction, résume à lui seul l’esprit de cette collection singulière.

 

Du 22 mars au 11 mai

Sit Down

4, rue Sainte-Anastase 75003 Paris

lien

Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 20:42

773237_elles-changent-l-inde-reporters-sans-frontieres.jpg L’exposition, Elles changent l’Inde (Women Changing India), conçue à l’occasion des 150 ans de la présence de BNP Paribas en Inde, comprend une sélection de photographies réalisées par des photographes de Magnum Photos.

 

Les six photographes, Olivia Arthur, Martine Franck, Raghu Raï, Alessandra Sanguinetti, Alex Webb et Patrick Zachmann, ont choisi d’illustrer chacun un sujet différent, mais un seul point commun : découvrir comment les femmes contribuent à « changer le monde.

 

Cette manifestation s'organise avec le soutien de BNP Paribas, en partenariat avec Reporters sans frontières et Magnum Photos.

 

Cette exposition a d’abord été présentée en Inde à Bombay, Delhi,Kochi, Chennai et Kolkata avant de s’envoler pour Milan et Londres. Elle est maintenant présentée à Paris.

 

 

Nous vous invitons à aller voir ces photos magnifiques de l’Inde que des femmes font évoluer.

 

Du 21 octobre 2011 au 8 janvier 2012

Horaires

Du mardi au dimanche de 10h à 18h.773253_elles-changent-l-inde-reporters-sans-frontieres.jpg
Nocturne le jeudi jusqu'à 20h.
Fermé le lundi et jours fériés.


Tarifs

Gratuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://womenchangingindia.pourunmondequichange.com

Repost 0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 21:06

Une exposition indienne à Montreuil à l’occasion de Diwali

Peintures de Nadine Le Prince et Kathleen Scarboro, photographies de  Joël Cadiou

Avec la participation de Iqbal Malhotra

Kathleen Scarboro Studio
9 rue de la Révolution Montreuil  93100
14 - 17  October, 2011     14h - 20h,
contact : 01 49 88 08 38 

  scarborokat@gmail.com   www.kathleenscarboro.fr
métro Croix de Chavaux

 

  1226.jpg

1109576436.jpg

 

 

 

 

scarboro05.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 07:52

 

Mapindi1.jpgLe Gange fait partie des sept rivières sacrées de l’Inde et est la plus connue. D’une longueur de 2500 km, le Gange prend sa source dans l’Himalaya et se jette dans le golfe du Bengale formant un important delta.

 

A Calcutta il change de nom pour s‘appeler Hoogly et devient une rivière dangereuse dont les fonds changent en permanence.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Gange est considéré comme sacré par les hindous : l'immersion dans le Gange lave le croyant de ses péchés et la dispersion des cendres dans le fleuve peut apporter une meilleure vie future et même permettre d'atteindre plus tôt la moshka ou délivrance, c'est-à-dire la sortie du monde phénoménal. aaaaaaaaamai2011-4244.jpg

 

 

 

Ganga est la déesse du Gange ; elle est l’épouse de Shiva qui la porte dans sa chevelure. Ganga aurait été créée par Brahma qui collecta la sueur des pieds de Vishnou ce qui fait que Ganga aurait été deux fois sanctifiées par l’intervention des deux dieux.

 

 

 

 

Dans le palais de Jaipur, on peut voir exposées deux énormes urnes, les plus grandes au monde, fabriquées avec 243 kilogrammes d'argent chacune et qui servirent au maharâja Madho Singh II à transporter plus de 30 000 litres d'eau du Gange lors de son voyage de 1902 au Royaume-Uni.

 

river.jpg

 

En 1950, Jean Renoir signe son premier fil en couleurs, « le Fleuve » tourné au bord du Gange et qui remporte le Prix International de la critique au Festival de Venise en 1951. L’histoire de ce film est la suivante : sur les bords d'un grand fleuve indien vit une famille britannique. Les deux filles de la maison se lient d'amitié avec la fille de leur voisin, Melanie, née d'une mère hindoue. La venue du jeune capitaine John va troubler le coeur des jeunes filles. Mais ce dernier, souffrant d'une infirmité, refusera l'amour qui lui est offert.

 

 

 

 

 

 

Nous vous invitons à regarder la petite video ci-dessous; pas de paroles, mais de très belles images sur le Gange.

 

 

Repost 0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 10:42

Le fort de Gwalior

C’est aussi un grand fort de l’Inde, situé dans la partie centrale de l’Inde (Madya Pradesh). Il a été construit au XV° siècle.

gwalior-fort.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amber

Ce fort est situé à Amber, près de Jaipur dans le Rajasthan. Construit au moyen-âge, il a été reconstruit au XVII° siècle après de nombreuses destructions.

 

3064AMBER_FORT.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jaigarh

Ce fort, bâti en 1726 sur la colline des aigles est un fort défensif destiné à assurer la protection du fort d’Amber. Il a une longueur de 3 km. Le fort est relié par des souterrains au fort d’Amber.

 

jaigarh-20fort-20new.jpg

Repost 0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 10:32

 

red_fort_no_bord.jpg

Fort de Lalqila ou Red Fort

 

 

Ce fort fut construit au XVII° siècle par l’empereur moghol Shah Jahan dans le vieux Delhi. En 2007 il est classé patrimoine de l’UNESCO.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Jaisalmer

 

Le fort de Jaisalmer est le plus grand fort du monde !

Construit au XII° siècle il a été le témoin de plusieurs batailles. Au moyen-âge il joue un rôle dans les liaisons commerciales avec la Perse. Jaisalmer Fort

 

 

 

pict-jaisalmer_fort_day_view.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 17:09

Ranthambhore ranthambore-fort.jpg

Construit par la dynastie Chauan, le fort de Ranthambore, situé dans le sud est du Rajasthan, date du X° siècle, En 1301, assiégées par les troupes du Sultan de Delhi, les femmes de Ranthambore, selon la coutume, se jetèrent dans un immense bûcher en entrevoyant la défaite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ranthambore-fort2.jpgPuis au XVI° siècle le fort tombe aux mains de l’empereur Moghol Akbar. Au déclin de l’empire moghol, après la mort de l’empereur Aurangzeb, les souverains de Jaipur récupèrent le site pour en faire leur territoire de chasse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Golconda

Golkonda ou Golconde est une ville en ruines, ancienne capitale du royaume de Golkonda ‘1364-1512), située dans l'État d’Andhar Pradesh,  à 8 kilomètres à l'ouest d’Hyderabad. Elle est construite sur une colline de granit qui domine de ses 120 mètres la plaine environnante.

 

La première forteresse fut construite en 1143 ; à la fin du XVI° siècle les Qutb Shâhi agrandissent le fort, dont la muraille extérieure enferme la ville dans ses 11 kilomètrts.jpges, remplaçant la première construction de brique par des murs de pierre. Le sultanat durera jusqu'à la conquête du Dekkan en 1687. La forteresse résista à cette occasion à Aurangzeb pendant huit mois, ne tombant que suite à une trahison. Après sa chute, elle n'est plus qu'un champ de ruines. Il subsiste cependant la Fath Darwâza, la « Porte de la victoire », la mosquée construite par Qulî Qutb Shâh, une armurerie et les 87 bastions, parmi d'autres structures.

 

Les tombeaux des sultans Qutb Shâhi, des structures gracieuses admirablement découpées et entourées par des jardins paysagers, se trouvent à environ un kilomètre au nord des murs externes de Golkonda.

Dans le territoire autour de la ville se trouvaient des mines qui firent la richesse du sultanat puis des  Nizams d’Hyderabad qui administrèrent la région de 1724 à 1948, en particulier des mines de diamants d'où provient le célèbre Koh-i Nor et qui étaient les seules sources au monde de cette pierre précieuse avec Bornéo jusqu'au XIX° siècle, le marché aux diamants se déroulant tous les vendredis dans un jardin (le « jardin des gemmes ») derrière les murs de la forteresse.

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 17:05

Chittorgah Chittorgarh_Fort.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chittorgah (ou Chittor) est une ville du Rajasthan, ancienne capitale du clan Sisodia des Rajputs du Mewar.

 

Il y a dans cette ville le plus grand fort de l’Inde (2820 hectares) ; ce fort fut assiégé trois fois aux XIV° et XVI° siècle et est connu parce qu’à chaque fois les défenseurs pratiquèrent le Jauhâr des femmes et des enfants ; selon cette coutume, les défenseurs tuent leurs femmes et enfants avant de mourir au combat.

 

Aussi ce fort symbolise-t-il l’essence de l’esprit Chattari, la caste supérieure des Rajputs : fierté, romantisme et panache plutôt que de se rendre à quiconque. Son histoire d'héroïsme et de sacrifice résonne encore aujourd'hui dans les chansons des bardes du Rajasthan. Son énorme citadelle en ruine est un symbole du courage et de la noblesse des traditions rajpoutes, en même temps que de l'aspiration de l'Inde tout entière à la liberté.

 

La construction de ce fort remonte au VII° siècle et Chittor fut l’une des villes les plus disputées d’Inde.

 

 

Chittorgarh.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle fut d'abord attaquée par le sultan de Delhi en 1303 prétendument par amour pour la beauté de la princesse Padmini, qu'il ne connaissait que par ouï-dire. Rani Padmini préféra la mort au déshonneur et accomplit le jauhâr (elle s'immola par le feu) en même temps que les autres femmes du fort. Tous les hommes revêtirent des robes safran et quittèrent le fort pour mourir au combat. Les vieillards restèrent seuls pour élever les enfants.

 

Au XVI° siècle, Mewar était devenu l'état Rajpoute le plus important. Son prince conduisit les forces Rajpoutes contre l’empereur moghol Babur en 1527, mais il fut vaincu.). En 1635, le sultan du Gujarat Bahadur Shah assiégea le fort, ce qui se solda par un carnage : Comme en 1303, les 32 000 hommes du fort auraient revêtu la robe safran du martyre pour trouver la mort au combat, tandis que leurs épouses commettaient le jauhar sous l'impulsion de la princesse Rani Karnawati.

 

L'empereur moghol Akbar s'empara à son tour de Chittor en 1568,  le 25 février, donnant lieu au jauhâr pour la troisième fois. La capitale du Mewar fut alors transférée plus à l'ouest, à Udaipur.

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 06:34

Nous sommes allés dimanche dernier au Musée Guimet voir les deux expositions consacrées à Lucknow, l'ancienne capitale artistique de l'Inde du nord.

 

Ces deux expositions sont à voir. Mais pour la première "Une cour royale en Inde : Lucknow (XVIIIe – XIXe siècle)", elle ferme lundi ! Allez-y ce dimanche, cela vaut le coup !

 

La seconde exposition "Lucknow, au miroir du temps", ouverte jusqu'au 25 juillet, juxtapose des photos prises dans les années 1865 avec des photos réalisée en 2009. Les monuments et sites sont photographiés sous le même angle. C'est bien le miroir du temps...

 

  002LUCKNOW-RIVER010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 6-baraimambara12 1892 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 06:45

Trivandrum-Padmanabaswamy-Temple.jpgLe temple de Lord Padmanabhaswamy, dans le Kerala, vient d’entrer dans la légende.

 

Le 27 juin dernier un incroyable trésor a été découvert dans six chambre souterraines scellées depuis 1872. Il faut prendre avec prudence les informations données par la presse, mais on parle de sommes astronomiques allant jusqu’à 25 milliards de dollars !

 

Ainsi, parmi les objets les plus remarquables, ont été retrouvés une gerbe de 500 kilos d’or pur, une chaine en or de 5 mètres de long, pesant plus de 10 kilos, un voile brodé de 36 kilos d’or, des couronnes et des bijoux, et une statue de Vishnu de plus d’un mètre de haut, incrustée de diamants et de pierres précieuses. Beaucoup de pièces de monnaie ont été découvertes, dont certaines, françaises, dateraient de l’époque napoléonienne. Des pièces d’or frappées en 1772 ont également été retrouvées.

 

C’est par hasard que ce trésor a été mis à jour. Après l’indépendance de l’Inde, en 1947, la plupart des temples sont passés sous la coupe du gouvernement, mais pas celui de Sree Padmanabhaswamy (ce temple date de la fin du XVI° siècle et est dédié à Vishnu), dont l’administration est restée aux mains d’une fondation, dirigée par les descendants de l’ancienne famille royale de Travancore. Or, il y a quelques mois, un avocat a fait appel à la Cour Suprême pour que l’Etat prenne en main la gestion du temple, dont la fondation n’avait pas, selon lui, les moyens d’assurer la sécurité. Après que la Cour Suprême a ordonné au gouvernement du Kerala de prendre le contrôle du temple, un inventaire de ses biens a été ordonné. C’est à cette occasion que les chambres secrètes ont été découvertes, et leurs richesses révélées.

 

Et une seule question hante les esprits : à qui appartient ce trésor ?

 

Dimanche dernier, Oommen Chandy, chef du gouvernement du Kerala, a pris le début d’une décision, en rassurant les fidèles qui craignaient de voir le temple dépossédé de cet incroyable patrimoine. "L’or a été offert au dieu. Il est la propriété du temple. Le gouvernement protégera ces richesses", a-t-il sobrement déclaré en conférence de presse.

 

Des proches des descendants de la famille royale de Travancore clament que le trésor provient de donations faites aux dieux et donc que ces richesses appartiennent aux dieux, une façon de s’opposer à la mainmise de l’Etat du Kerala sur ces richesses.

 

En attendant de savoir si les dieux devront déclarer ce trésor dans leur ISF, plusieurs unités de police ont été déployées autour du temple.

Repost 0

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02