Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 19:56

indelivres.jpgOn ne peut que féliciter L’Association Les Comptoirs de l’Inde qui présente le week-end prochain la 3ème édition du salon l’Inde des livres !

Excellente initiative qui va permettre de rencontrer beaucoup d’auteurs (le salon est parrainé par la romancière Kenizé Mourad) et surtout de rencontrer beaucoup de livres !

 

Le programme est très dense avec des table-rondes, des débats, des hommages à Tagore et à Ravi Shankar, des spectacles pour le jeune public (les contes indiens) et des thèmes d’actualité tout à fait pertinents comme le débat sur l’Inde d’aujourd’hui animé par Jean-Luc Racine.

 

« Indiablognote, comprendre l’Inde » sera présent à ce salon puisque notre livre a été sélectionné. De plus, Olivia et moi participons au débat « les passionnés de l’Inde » animé par Jean-Claude Carrière (dimanche à 14h).

 

Nous vous conseillons de télécharger le programme de ce salon et espérons vous voir à  cette occasion.

 

Les 16 & 17 novembre 2013

Mairie du 20e - 6, place Gambetta

10h-20h - Entrée libre

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Lectures
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 20:16

forum.pngCINÉMA INDÉPENDANT INDIEN

Le cinéma indien existe en dehors de Bollywood. Un grand nombre de réalisateurs perpétuent ainsi la tradition du film d’auteur et apportent une vision sociale et politique inédite de leur pays. Nous saluons l’initiative du Forum des Images de consacrer un focus sur le cinéma indépendant indien.

 

Satyajit Ray et Ritwik Ghatak pour le cinéma bengali, Raj Kapoor et Guru Dutt pour le cinéma hindi : cette longue lignée de réalisateurs s’est prolongée avec Buddhadeb Dasgupta ou Aparna Sen pour le premier, Shyam Benegal pour le second. Ces dernières années, la déferlante Bollywood et son succès en Europe ont occulté l’arrivée dans les salles occidentales de films d’auteurs contemporains.

Pourtant, ce cinéma existe, les oeuvres parviennent à se monter avec de petits budgets, loin des fastes des grands studios. Souvent critiques, loin de l’image de la fameuse « Shining India (L’Inde qui brille) », ces films souhaitent se rapprocher du quotidien contemporain, dénoncer des injustices mais aussi trouver de nouvelles esthétiques, à l’écart des fantaisies légères de Bollywood. Pour autant, le cinéma d’auteur n’est pas forcément éloigné du cinéma commercial. Dernièrement, des auteurs comme Anurag Kashyap (Gangs of Wasseypur) ou Ashutosh Gowariker (Swades) prouvent que la fusion de plusieurs styles est toujours d’actualité.

Un récent courant de jeunes cinéastes indépendants cherche toutefois à retrouver à tout prix le chemin des salles, quitte à affronter le monopole des grands studios. Des auteurs comme Onir (I Am), à l’initiative d’une pétition en faveur du cinéma indépendant, font entendre des voix différentes, celles par exemple d’une classe moyenne, peu montrée au cinéma. Certes, des thèmes récurrents comme celui de la pauvreté des paysans (Maudite pluie), de la condition de la femme (Un monde sans femmes), de la guerre au Cachemire (Autumn), des antagonismes de classes (L’Affaire 18/9) persistent mais d’autres renouent avec des formes plus intimes et philosophiques (Le Bateau de ThéséeLe Puits).

 

11 FILMS INDIENS

I.D. de Kamal K.M, samedi 9 novembre à 17h30 et vendredi 15 novembre à 18h (séance présentée par Alexandra Quien, anthropologue et photographe, spécialiste de l’Inde).
Maudite pluie de Satish Manwar, dimanche 10 novembre à 14h30 et mercredi 13 novembre à 18h30.
Autumn d'Aamir Bashir, dimanche 10 novembre à 21h30 et mardi 12 novembre à 14h30.
Le Bateau de Thésée d'Anand Gandhi, mardi 12 novembre à 20h30 et jeudi 14 novembre à 14h30.
Un monde sans femmes de Manish Jha, mercredi 13 novembre à 16h30.
My brother Nikhil d'Onir, jeudi 14 novembre à 20h30 (séance présentée par le réalisateur).
L'Affaire 18/9 de Balaji Sakhivel, vendredi15 novembre à 19h30 (séance présentée par Némésis Srour et Hélène Kessous, directrices artistiques du festival du film d’Asie du sud transgressif).
I Am d'Onir, samedi16 novembre à 15h30 (séance présentée par le réalisateur).
Le Puits d'Umesh Kulkarni, samedi 16 novembre à 21h (séance présentée par le réalisateur).
Mr and Ms Iyer dAparna Sen, dimanche 17 novembre à 16h (séance présentée par la réalisatrice).

Film de clôture en avant-première : 
The Lunch Box de Ritesh Batra, dimanche 17 novembre à 20h (avant-première présentée par le réalisateur).

"Les Enjeux du cinéma indépendant indien" : table ronde animée par Amandine d'Azevedo (chargée de cours à Paris III, spécialiste du cinéma indien). Avec Aparna Sen, Umesh Kulkarni, Onir (réalisateurs) et Hubert Niogret (critique et réalisateur)


TARIFS
À la séance
6 € Tarif plein
5 € Tarif réduit (moins de 25 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, plus de 60 ans)

Forum des images
Porte Saint-Eustache - Forum des Halles
75001 PARIS


 

Téléchargez le pdf de la programmation

 

Lire la page consacrée à  "Un état du monde... et du cinéma"

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Films
commenter cet article
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 21:39

logo-2-.pngAujourd’hui, il existe de nombreuses cérémonies qui priment ceux et celles qui ont brillé dans leur domaine. Le cinéma a ses Césars, la musique ses Victoires, le théâtre ses Molières… Désormais, les blogs auront les Golden Blog Awards !

Indiablognote a été présélectionné pour cette compétition et nous n'avons rien fait pour cela ! Mais c'est une excellente opportunité pour promouvoir Indiablognote et notre livre ! Nous avons donc besoin de vous et nous sollicitons votre suffrage !

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pouvez voter. Vous pouvez votez jusqu'au 25 Octobre 18h.... 

 


Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Blogosphère et sites
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 17:12

La ville de Courbevoie, avec l’aide de l’Etat et de la fondation Total, vient de restaurer le pavillon des Indes, un pavillon qui a toute une histoire que voici.

Le_palais_indien-_Champ-de-Mars.jpgLe pavillon des Indes fut commandé par le prince de Galles, futur Edouard VII pour représenter les Indes britanniques à l’Exposition universelle de 1878 à Paris. Il comprend alors de deux parties symétriques reliées par une galerie et fut monté comme d’autres pavillons dans le Palais de Fer sur le Champs-de-Mars. A la fin de l’exposition les deux parties furent vendues séparément. L’une partit dans la station balnéaire de Paramé mais fut vraisemblablement détruite vers 1905 ou 1911 par une violente tempête. L’autre moitié fut transférée à Courbevoie en 1882-1883 dans le parc du château de Bécon, alors propriété du prince George Barbu Stirbei, qui l’adossa à une nouvelle maison de briques servant d’atelier d’artiste pour l’une de ses filles, le peintre George-Achille Fould. Lors du remontage du pavillon qui était facilement démontable, le rez-de-chaussée ayant une plus grande hauteur sous plafond devint le premier étage, étage noble ; l’ancien premier étage devenant le rez-de-chaussée. 

pavillon indes illustrationLa ville de Courbevoie devient propriétaire des lieux en 1951 et le pavillon est affecté avec son terrain aux services municipaux d'horticulture.

 

Début 2012, les travaux de restauration démarrent et s’achèvent en septembre dernier. Ce pavillon, encore appelé le « Taj Mahal » du 92, est désormais restauré et ouvert au public.

 


Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Histoire
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 19:46

mandapa.jpgNous découvrons l'existence du Centre Mandapa à Paris.

Il s'agit d'un centre dédié aux cultures du monde et tout particulièrement à l'Inde. Sont proposés des cours de Bharata Natyam, de Kathak et de Chant Carnatique et en soirée, des concerts et des récitals de danses. 

L’école de danses de l’Inde du Mandapa a acquis au fil des ans une solide réputation pour sa rigueur et son respect des traditions. Des danseuses professionnelles qui y ont été formées.

Parmi ses réalisations discographiques de musiques de l’Inde, le Mandapa a collaboré avec Arion, Auvidis et Ocora. Sa production des « 24 Chants du Gita Govinda » (Auvidis) a obtenu le Grand Prix du Disque en 1992. En 1994, le Prix CID-UNESCO a été décerné, pour leur film sur le KUTIYATTAM, à ses fondateurs dont les travaux ont contribué à ce que le Kutiyattam soit classé par l’UNESCO au « Patrimoine Mondial Immatériel » en 2001.


Centre Mandapa

6, rue Wurtz 75013 Paris

01 45 89 99 00

centremandapa@yahoo.fr

Le Centre Mandapa est soutenu par la mairie de Paris et la DRAC Ile-de-France

Plus d’information 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Musique
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 11:54

 

Il existe plusieurs agences qui proposent des voyages en Inde. Mais parmi celles-ci, il existe une agence qui marche bien et qui organise vraiment des voyages du début jusqu'à la fin. Cette agence a son siège à Delhi et elle a été fondée par un Français, Alex Le Beuan, qui est un grand amateur de trek. Nous avons voulu en savoir plus sur cette agence et son esprit voyage...


DSC01370.JPGVous avez créé en 2005 l’agence de voyage Shanti Travel, et au départ c’était une agence plutôt spécialisée dans les treks dans l’Himalaya. Puis, deux ans plus tard, vous proposez l’Inde comme destination. Pourquoi cette évolution ?

J’ai dû être tibétain, népalais ou ladakhi dans une autres vie, car ces régions m’ont attiré dès mon enfance. Apres le bac, je me suis inscrit à l’INALCO en népali (nous étions 4 étudiants !) et suis parti découvrir le Népal un mois après le début des cours, jusqu’au mois de juin, mois qui coïncidait avec les examens… que j’ai eus, car il est plus facile d’apprendre une langue la où elle est parlée que dans une salle de cours a Paris… Ensuite,  durant tout mon cursus universitaire (après le népali, je suis passé à l’hindi, à l’ourdou et au tibétain), j’ai passé huit mois par an entre le Népal et le Ladakh à travailler comme accompagnateur pour des agences de trek basées à Paris. Après, j’ai travaillé comme responsable de production pour l’Asie pour une agence de trek, avec la grande majorité de nos treks axés sur l’Himalaya. C’était donc naturel pour moi d’axer notre production Shanti Travel sur l’Himalaya, du moins, au début. Il m’a fallu deux ans pour finaliser une programmation « de choc » sur l’Inde, avant de la commercialiser.

 

Aujourd’hui, l’Inde est-elle le cœur de votre activité ? Combien de voyageurs partent chaque année en Inde avec votre agence ?

 L’Inde est notre première destination. Nous y sommes bien implantés, avec le siège social à Delhi qui compte 50 collaborateurs, l’agence de Pondichéry qui couvre l’Inde du Sud avec 5 employés, et l’antenne de Leh, au Ladakh, ouverte les 4 mois d’été. Nous proposons des voyages sur mesure aux 4 coins de l’Inde. L’an dernier, plus de 4000 clients nous ont fait confiance pour organiser leur voyage en Inde. Des clients français, belges, suisses, mais aussi allemands, anglais, américains, scandinaves, ainsi que des européens et nord-américains qui vivent et travaillent en Inde, autrement appelés « expats ».

 

Il y a beaucoup de voyagistes qui proposent des voyages en Inde. Qu’est-ce qui vous différencie des autres agences de voyages ?

Shanti Travel est base en Inde, avec 3 bureaux et plus de 60 collaborateurs, indiens, mais aussi français, allemands, canadiens. Mes collaborateurs sont des passionnés de voyage, de l’Inde, mais aussi des experts pointus d’une destination (Inde du Nord pour les uns, Inde du Sud pour d’autres, ou encore Himalaya). D’autres conseillers voyages sont spécialistes d’une activité (le trek, la plongée, le golf, la randonnée équestre, le voyage de luxe, etc…). Seule cette expertise permet de proposer des voyages vraiment sur mesure aux voyageurs. Or pour devenir expert de l’Inde, il ne faut pas seulement voyager en Inde, mais y vivre, connaître les cultures du pays, et savoir interpréter les attentes du voyageur avec la réalité du terrain. Le fait d’être basés en Inde a deux autres avantages de taille : d’une part le fait d’accueillir nos clients, de communiquer avec eux en temps réel tout au long de leur voyage et de pouvoir très rapidement intervenir s’ils souhaitent apporter des modifications à leur voyage ; d’autre part le fait de proposer des voyages très concurrentiels puisque contrairement aux agences basées en Europe, qui sous-traitent l’organisation du voyage à une agence sur place, Shanti Travel est à la fois agence de voyage, concepteur et organisateur de voyage, ce qui permet de réduire largement les coûts de fonctionnement, qui se répercutent sur le prix final. C’est ce qu’on appelle le « voyage en direct ».

 

On sait tous que l’organisation de voyages en Inde se heurte toujours à des difficultés, notamment lors des déplacements en avion sur les lignes intérieures voire avec les chauffeurs de voiture. Rencontrez-vous également ces difficultés ?

Les compagnies aériennes ont fait beaucoup de progrès ces dernières années, de même pour les infrastructures comme les routes, les aéroports etc., mais des retards peuvent toujours arriver… Quant aux chauffeurs, à de très rares exceptions, ils sont très appréciés de nos clients, car ils sont très soigneusement sélectionnés, reçoivent des formations plusieurs fois par an, sont « coachés » tout au long du voyage par téléphone depuis nos bureaux, et ont des consignes strictes, en particulier sur le fait de ne pas accepter les commissions reversées par les magasins de souvenirs.

 

Parmi les voyageurs qui veulent découvrir l’Inde, il y a ceux qui ont un minimum d’exigences en termes de confort et il y a ceux qui privilégient les treks ou l’aventure. Avez-vous des offres pour toutes les catégories de voyageurs ?

L’essence même du voyage sur mesure est de pouvoir répondre à toutes les demandes. Mais le concept du voyage sur mesure doit toujours être lie à l’expertise. En d’autres mots, notre mission est de bien comprendre les attentes du client, et de les retranscrire avec la réalité de l’Inde et le profil du client. Ainsi nous ne proposons pas de découvrir l’ensemble du Rajasthan en 8 jours, car cela impliquerait 10 heures de route quotidiennes, sachant qu’on roule a 60 km / h en Inde…. De même nous veillons scrupuleusement à ce qu’un client qui souhaite s’inscrire sur un trek « engagé » ait une bonne expérience de ce type d’activité.

Quant au type de voyage, nous avons une programmation variée et pointue : croisières, treks, randonnées équestres, plongée, golf, bien être (ayurveda, yoga), voyages chez l’habitant, voyages de luxe, voyages de noces, voyages photo, voyages liés a des festivals culturels ou religieux, etc….

 

L’Inde est un pays fascinant mais compliqué à comprendre. Comment aidez-vous vos voyageurs à préparer leur découverte de l’Inde ?

Il y a 1000 façons de découvrir l’Inde (qu’on appelait les Indes autrefois, tant l’inde est multiple). Grace à notre fonctionnement (un conseiller voyage francophone unique de la première communication jusqu'à la fin du voyage) et aux outils technologiques (téléphone, emails, skype), nous sommes en contact à plusieurs reprises avec nos clients avant leur arrivée en Inde. Cela permet non seulement de comprendre leurs attentes mais aussi de répondre à leurs nombreuses questions concernant leur voyage en Inde. Une fois arrivés, nos clients sont accueillis par ce même conseiller voyage qui passe du temps avec eux, sans parler des contacts par téléphone tout au long du voyage. Cet accompagnement avant et pendant le voyage permet à nos clients d’appréhender un pays à la fois fascinant et déroutant en ayant des repères.

 

www.shantitravel.com

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Voyage Tourisme
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 19:33

couvhd2 1,2M copieNous continuons à assurer la promotion de notre livre "Indiablognote, comprendre l'Inde" et on commence à avoir des retombées !

Après la librairie du musée Guimet, c'est la librairie du musée du quai Branly qui vient de référencer le livre. Plusieurs librairies ont commandé le livre, dont la librairie lyonnaise bien connue Raconte-moi la terre.

Nous participerons en novembre au salon du livre indien organisé par l'association les Comptoirs de l'Inde et nous sommes invités à présenter le livre lors de la réunion mensuelle Happy Hours de l'EIEBG (18 septembre).

Enfin, on parlera du live dans plusieurs revues ou webzines : la revue de l'Ambassade de l'Inde, la Nouvelle Revue de l'Inde et le magazine Grand Angle de la conférence des grandes écoles.

Pour terminer, merci à tous ceux qui nous ont fait l'amitié de commander un exemplaire.

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Divers
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 19:40

timthumb.jpegFestival pour la Paix, 6, 7 & 8 septembre à Vincennes

Nous signalons à nos lecteurs ce festival qui propose une série de concerts de musique classique, sacrée et indienne, ainsi que des méditations et des conférences sur la paix.

Plusieurs artistes donneront des concerts qui ouvrent la voie d’un échange poétique entre Orient et Occident, ou entre musique classique et musique sacrée orientale. Il y aura également des chants sacrés tibétains et le musicien canadien Michel Guay, musicien et compositeur, joueur émérite de sitar.

Ce festival  se passe à la Grande Pagode de Vincennes, à l’ouest du bois de Vincennes, le long du lac Daumesnil, dans un lieu entouré d’arbres et d’oiseaux.

Nous irons à ce Festival et espérons assister à plusieurs de ces concerts.

 

Plus d'infos : http://www.festivalpourlapaix.org/

FPLP-Programme-080913-590x263.jpg


Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Musique
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 19:59

Jaipur Maharaja Brass Band 1(c)Guillaume

 

 

Dans le cadre du Festival Scènes d’été de La Villette, nous signalons à nos lecteurs  une programmation aux « Couleurs de l’Inde » avec entre autres : Jaipur Maharajas Brass Band, Bollywood Masala Orchestra « Spirit of India ».

Le samedi 24 août et le dimanche 25 août, des musiques traditionnelles du Rajasthan aux airs populaires de Bollywood, les couleurs musicales de l’Inde sont nombreuses.

Ateliers de danse, de tablas, de rythmes vocaux, de cuisine, déambulations, précèdent un concert final réunissant une quinzaine de musiciens et danseurs qui parcourent le monde pour partager la musique et la danse indienne d’hier et d’aujourd’hui.

 

Plus d’informations :  

Crédits photos : Jaipur Maharaja Band 1(c) Guillaume

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 09:07

Jaipur Maharaja Brass Band 1(c)Guillaume

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre du Festival Scènes d’été de La Villette, nous signalons à nos lecteurs  une programmation aux « Couleurs de l’Inde » avec entre autres : Jaipur Maharajas Brass Band, Bollywood Masala Orchestra « Spirit of India ».

Le samedi 24 août et le dimanche 25 août, des musiques traditionnelles du Rajasthan aux airs populaires de Bollywood, les couleurs musicales de l’Inde sont nombreuses.

Ateliers de danse, de tablas, de rythmes vocaux, de cuisine, déambulations, précèdent un concert final réunissant une quinzaine de musiciens et danseurs qui parcourent le monde pour partager la musique et la danse indienne d’hier et d’aujourd’hui.

 

Plus d’informations :  

Crédits photos : Jaipur Maharaja Band 1(c) Guillaume

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Musique
commenter cet article

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02