Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:35

300px-Carte_Bouthan.pngJe reviens d’un voyage de trois jours dans le Royaume du Bhoutan ; il s’agissait d’une mission économique organisée par l’Ambassade de France en Inde (qui couvre le Bhoutan), mission à laquelle une quinzaine d’entreprises françaises ont participé. Ces trois journées m’ont permis de découvrir ce pays que je ne connaissais pas et de réaliser que le petit Royaume du Bhoutan avait beaucoup de choses à nous apprendre.

 

Le Bhoutan est situé à l’est de la chaîne de l’Himalaya et est enclavé entre l’Inde au sud, à l’est et à l’ouest et la Chine (région autonome du Tibet) au nord. C’est un petit pays de 46.500 km2 de vallées et de montagnes. La capitale est Timphu. Aujourd’hui il n’y a qu’un seul aéroport (Paro).

 bt_dp.gif

Le nom de Bhoutan vient du sanskrit (Bhotanka – extrémité du Tibet) mais au Royaume on parle de Brug-Yul, souvent transcrit en Druk Yul qui signifie « terre du dragon ».

 

Le drapeau du Bhoutan est diagonalement coupé en deux ; la couleur jaune est celle du roi, la couleur orange est celle du bouddhisme. Le dragon est représenté en blanc, couleur de la pureté.

 

Le Royaume compte 679.000 habitants et Timphu, la capitale, a 100.000 habitants. C’est donc un tout petit pays, un tout petit royaume.

 

Ce serait un gourou indien qui aurait introduit le bouddhisme au Bhoutan au VIII° siècle ; puis le pays subira plusieurs invasions des Tibétains et des Mongols. Au XVII° siècle, le pays devient une théocratie bouddhiste. Le pays passera sous la tutelle britannique au XIX° siècle et une monarchie est établie en 1907.

 

En décembre 2005, à la surprise générale, le roi annonce que le pays deviendra en 2008 une démocratie parlementaire et qu’il abdiquera à cetroi-du-Bouthan.jpgte date en faveur de son fils aîné. En réalité il abdiquera en 2006. En mars 2008, les premières élections législatives ont lieu, le Chef de l’Etat demeurant le roi mais pouvant être destitué par un vote réunissant les deux tiers des voix du Parlement.

 

Le roi actuel, Dasho Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, est le plus jeune roi du monde. Il a été couronné en 2006 et a 31 ans. Comme il a été couronné en 2008, il doit attendre un peu avant de se marier, mais il a une petite amie. Le roi a fait ses études aux Etats-Unis et a un diplôme de Relations Internationales obtenu à l’Université d’Oxford. Son père vit retiré dans un palais avec ses quatre femmes qui sont sœurs.

 

Le jeune roi est très populaire ; il part souvent à pied dans la montagne pour plusieurs jours de voyage allant à la rencontre de ses sujets. Au cours de notre séjour nous l’avons aperçu allant à pied de son palais au siège du gouvernement. Il est le seul à pouvoir porter des habits jaunes, la couleur royale.

 

Le Bhoutan est surtout connu pour avoir inventé en 1972 le concept du Gross National Happiness, le Bonheur National Brut (BNB), qui est un concept, ou un indice, prenant en compte

  • la croissance et le développement économique responsables ;
  • la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise ;
  • la sauvegarde de l'environnement ;
  • la bonne gouvernance responsable.

 

Le Bouthan entretient des relations politiques et économiques avec ses voisins, mais surtout avec l’Inde qui est de loin son premier partenaire économique. Le Bhoutan lui vend de l’électricité et les bhoutanais parlent souvent de l’Inde comme du « grand frère ». En revanche depuis l’invasion du Tibet par la Chine, le Bhoutan a mis fin à ses relations avec la Chine.

 

Au plan économique, le Bhoutan dispose d’une petite économie fondée sur son potentiel hydroélectrique. Il dispose d’une capacité installée de 1480 MW, mais plusieurs projets de barrages sont en cours et le pays pourrait disposer dans les années à venir de 30.000 MW, ce qui est important. Il exporte aussi des pommes et des oranges au Bangladesh.

 

Le tourisme y est encore peu développé. L’an dernier le pays a accueilli 41.000 touristes ce qui est peu mais cela est voulu par les autorités qui craignent une « népalisation » du tourisme avec une dégradation de l’environnement (et la drogue) comme au Népal. Aussi, le gouvernement impose aux touristes une indemnité de 200 USD par jour qui comprend cependant guide, hébergement, transport et nourriture.

 

A SUIVRE

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Voyage Tourisme
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 16:03

Je suis rentré à Bombay mais Olivia prolonge son séjour à Paris en raison de rendez-vous de médecin2672312540_1.jpgs qui ont été reportés.

 

Notre semaine à Paris a été très agréable et nous avons apprécié de revoir les uns et les autres. Depuis que nous vivons à Bombay, Paris nous parait une ville calme et reposante...

 

On va donc reprendre la rédaction du blog mais en duplex à Bombay et à Paris !

 

Hier soir beaucoup de pétards dans Bombay pour célébrer la victoire de l'Inde lors de la finale de la coupe du monde de cricket.

 

Demain nous publierons le premier article sur le Bhoutan, ce petit royaume qui étonnera le monde... Vous comprendrez cette formulation en lisant l'article.

 

 

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Nous
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 10:49

Nous partons ce soir à Paris pour une grande semaine qu'Olivia prolongera, la semaine suivante, de quelques jours pendant que Geoffroy partira en mission au  Bouthan... le pays du Bonheur National Brut.

 

Nous mettons Indiablognote en pause jusque début avril !

 

Flip va rester ici en bonne compagnie ; il va très bien ainsi que vous pouvez le voir sur cette photo prise aujourd'hui.

 

A très bientôt et merci à tous de vos commentaires et de votre fidélité.

 

 

Geoffroy & Olivia

 

fliplove3

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Nous
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 10:23

Au hasard de nos lectures de récits de voyage nous tombons sur un livre de Francis de Croisset « Nous avons fait un très beau voyage ». Ce livre a été écrit en 1930 et raconte un voyage en Asie.

Francis de Croisset, belge par son père et anglais par sa mère, naturalisé français, est un écrivain et auteur de plusieurs pièces de théâtre. En 1932, il échouera dans l’accession à l’Académie Française.

Nous publions un chapitre de ce livre évoquant une rencontre à Bombay.

 

UNE PRINCESSE HINDOUE

 

On se sent au réveil toutes les énergies, mais plus la matinée avance, plus on mollit. A midi, on a les tempes qui battent et les jambes cassées.

Pourtant, en cette saison, l'horizon est presque limpide, les jardins arrosés ont presque de la fraîcheur, et le golfe est presque charmant. Il faudrait très peu de chose pour que tout cela fût adorable : un autre climat, probablement.

Je m'habille pour le dîner. Je m'y reprends à trois fois. L'air gluant semble solide. Boutonner son faux-col devient une entreprise.

J'ai invité à dîner la Princesse X, que j'ai connue à Paris et que j'ai rencontrée ce matin à l'hôtel. Elle se rend chez son frère, le Maharajah de X.

J’ai convié également un jeune ménage anglais. Nous irons dîner au bord de la mer, dans un club sportif de la campagne de Bombay où le gouverneur, sachant mon arrivée, a bien voulu me faire inscrire. Peut-être là-bas aurons-nous un peu de fraîcheur.

 

J'ai le temps. Il n'est que sept heures. J'ai raté ma cravate. Je m'assieds, accablé, sur mon balcon. Il domine le boulevard Maritime et surplombe une place ovale que ferme devant la mer une manière d'arc de triomphe.

Le ciel, indécis, attend ses étoiles. Pas de lune et, pourtant, cette ombre étincelante d'Ex-trême Orient ; les projecteurs sont en coulisse.

La place semble éclairée par les costumes. Ils sont blancs, verts, roses, safran. La foule ici fait carnaval.

Le long du boulevard, des autos arrêtées où, drapées comme des Tanagras, des dames Parsies s'éventent. Elles renaissent aux approches de' la nuit, comme les fleurs au premier soleil. Tout cela halète, avide de fraîcheur. Pas de rires, mais un murmure continu, un gazouillement aigu, mais étouffé, quelque chose comme un langage de soupirs.

J'ai besoin de bruit. Je descends.

La Princesse X. m'attend dans le hall de l'hôtel, près de la vaste véranda, où des Hindous et des Anglais prennent l'apéritif.

N'était sa dame de compagnie, une vieille femme au visage nocturne, drapée dans un châle orange, personne ne la prendrait pour une hindoue. Elle est petite, mince, le teint à peine ambré. De trop beaux yeux, sans doute, pour une Européenne, l'air d'une Espagnole ou d'une Sicilienne, peut-être, avec une robe signée de Paris.  Elle a passé son adolescence à Londres, élevée par la soeur d'un des derniers vice-rois. A Paris, l'on donnait des dîners et des thés en son honneur. Elle parle français comme une Parisienne, a lu les derniers livres, vu la dernière pièce ou le dernier film, tutoie quelques-unes de mes amies. C'est un peu de Paris que je retrouve.

 

-Je vous enlève, lui dis-je. Nous dînons au Club Sportif. Ce sera plus éventé qu'ici. J'ai invité le Colonel Benverley et sa femme, je sais que vous les connaissez.

Elle lève sur moi un regard décontenancé, murmure en Hindoustani quelques mots à sa compagne, et, avec un petit rire gêné, me répond :

 

-Je suis contente que vous ne soyez pas seul. J'ai une affreuse migraine. Je voulais vous demander de m'excuser pour ce soir.

- Vous étiez si bien tout à l'heure.

-Non. Dès que j'arrive à Bombay, — je suis arrivée par le bateau précédant le vôtre, — je suis reprise de paludisme. Je vous en supplie, ne m'en veuillez pas.

- Mais vous attendrez bien Lady Benverley ? Elle sera ici d'un instant à l'autre.

Elle se lève précipitamment, avec Un visage soudain inquiet.

 - Il vaut mieux que je remonte chez moi, me déclare-t-elle.

- Enfin, voyons, Madame, qu'est-ce qu'il y a ?

 

Elle va pour parler, hésite, puis brusquement, posant sa petite main sur mon bras, d'une voix changée, me dit :

- Cher ami français, vous ne savez donc pas que si j'entrais avec vous au Club Sportif, les dames britanniques se lèveraient de table et le maître d'hôtel, avec les marques du plus profond respect, me prierait de, sortir ?

- Qu'est-ce que vous dites ?

- Je suis fille de maharajah et soeur d'un prince régnant. Mais je suis une hindoue, une femme de couleur. Vous comprenez, maintenant ?

- Mais, m'écriais-je, éperdu, nous allons dîner ici. Mes amis seront ravis ! Ou, plus simple
encore, je vais les décommander et... 

-  Chut ! fait-elle. D'ailleurs, il serait trop tard, les voilà.

 

Elle me donne à baiser sa main patinée, où, pour la première fois, malgré moi, sous le carmin violent de ses ongles, je remarque, comme un stigmate, la fine lunule orange, sourit d'un petit sourire orgueilleux et triste et, s'éloignant de ce pas indolent qui traversa si souvent les salons les plus fermés d'Europe, gagne l'ascenseur.

 

Le boy hindou, s'incline, les mains jointes comme dans un geste de prière tout est religieux aux Indes, même la politesse referme la porte du lift : la petite princesse a disparu.

- Vous étiez en flirt avec une native ? me dit, de sa chaude voix cordiale, Lady Benverley. J'ai attendu que vous ayez fini. C'est la Princesse X, n'est-ce pas ?

- Oui, dis-je, une femme exquise. J'espérais qu'elle nous ferait l'honneur de dîner avec nous. Mais vous la connaissez très bien ?

- Oh ! réplique Lady Benverley, je la connais en Angleterre.

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Lectures
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 12:20

Crevettes parfumées à la mangue !

 

Ca y est la saison des mangues revient doucement et quel bonheur de sentir leur parfum embaumer notre cuisine ! Les étales des marchands de fruits commencent à se remplir de la fameuse mangue jaune Alfonso !

 

Pour 4 personnes mangue-crevette.jpg

 

Ingrédients

 

350 g de grosses crevettes décortiquées

Une pincée de piment en poudre voire 1 cuillère à café pour les plus téméraires

1 cuillère à café de curcuma

1/2 cuillère à café de cumin en poudre

4 gousses d'ail hachées

4 cm de gingembre frais épluché et grossièrement râpé

1 oignon rouge et 1 oignon rouge coupé en fines rondelles

4 cuillères à soupe d'huile d'arachide ou de tournesol

1 mangue coupée en petits morceaux

Sel et poivre

 

Préparation

 

Mettre dans un mixer les gousses d'ail, le curcuma, l'oignon et ajouter une cuillère à soupe d'eau. Bien mixer afin que la préparation devienne la consistance d'une pâte.

 

Faire chauffer une poêle and faire frire les rondelles d'oignons, lorsqu'ils commencent à brunir ajouter la préparation oignons et épices et faire frire quelques instants afin de faire ressortir les aromes.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Cuisine
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 06:16

The Economic Times publie quotidiennement un dessin du cartoonist Salam. Ces dessins traitent avec humour du monde du travail.

 

Voici deux exemples.

 salam2.jpg

salam1

 

 

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 12:52

Analyse

 

Tout d’abord, nous avons été très agréablement surpris de voir que 66 lecteurs avaient répondu à ce sondage. Pour nous, cela montre que notre blog ne laisse pas indifférent, qu’il n’est pas anonyme et que, au fil du temps, des liens se sont créés entre nos lecteurs et nous.

 

Nous avons aussi une forte majorité de lectrices parmi notre lectorat et cela ne nous surprend pas tellement car  nous nous en doutions.

 

D’une manière générale, Indiablognote est très apprécié et nos lecteurs sont fidèles, que souhaiter de plus ?

 

En ce qui concerne les articles récents, les résultats montrent un taux d’appréciation global (excellent + très bien + bien) qui va de 60 à 80%. Les différences ne sont pas énormes et pas faciles à interpréter.

 

Pour les catégories d’articles, vie quotidienne et culture indienne arrivent en tête avec plus de 90%.

On trouve ensuite les articles historiques, billets d’humeur, économie indienne, religions de l’Inde avec un taux compris entre 80 et 90%. Les catégories les moins appréciées sont les recettes de cuisine et les critiques de films, mais il faut savoir que, parmi nos lectrices, nous avons des passionnées de films et de recettes de cuisine...

 

Les questions « êtes-vous d’accord avec… » montrent que nos lecteurs apprécient la diversité des articles (64), le ton léger des articles (62) et que le blog leur permet de mieux comprendre l’Inde (60).  

 

Alors, quelles conclusions tirons-nous de cela ?

 

Globalement, nous n’allons pas changer Indiablognote ! Ce qui nous importe avant tout c’est la qualité de notre lectorat et la fidélité de nos lecteurs et là nous ne pouvons être que satisfaits. Nos lecteurs ont en commun un intérêt pour l’Inde et semblent être intéressés par ce blog.

 

Les commentaires

 

Nous avons reçu 26 commentaires de lecteurs. Nous les publions avec nos remarques :

 

 

Continuez sur cette voie...Bravo et merci pour cet éclairage sur l'Inde sans nul autre pareil.

 

Je n'ai pas vraiment de suggestions à faire, blog très agréable à lire. Les seuls deux articles, qui n'en sont pas vraiment à mes yeux, et qui me paraissent décalés par rapport au style de votre sont ceux qui concernent les actrices et acteurs les plus à la mode. Je souhaite une longue vie à votre blog et au plaisir de vous continuer à vous lire!

 

 

Je suis un peu absente des lectures en ce moment à cause d'un deuil très proche. Cela ne m'empêche pas d'apprécier votre blog, d'y trouver un grand intérêt. Je voulais écrire sur le curcuma, je n'ai pas encore trouvé le courage ou le temps ou ...ou ...?  Continuez comme çà, c'est très intéressant. Merci beaucoup. Violette

 

 

Merci pour ce blog !!

 

 

Je dois admettre de n'avoir jamais lu le blog. Je ne sais même pas ou se trouve sur votre website le blog. D'autre part, pourquoi ne pas créer un forum pour enseignement de la langue française ? 

 

 

Je n'ai pas trouvé la possibilité de pouvoir traduire certains articles en langue anglaise afin d'en faire profiter mes amis en Inde en les leur faisant suivre. Merci de me donner la façon de faire, si elle existe.

Réponse : Pour la traduction en anglais : sur le blog, à droite il y a un drapeau anglais ; en cliquant dessus le contenu du blog est automatiquement traduit en anglais. Cela dit, ces logiciels de traduction instantanée ne donnent pas d’excellents résultats. Mais on n’a pas trouvé mieux !

  

 

Nous habitons en France actuellement, et préparons une expatriation en Inde cet été ! D'où notre grand intérêt ! Bravo pour la richesse et la diversité de vos articles. Suggestions : articles concernant les lieux intéressants autres qu'à Bombay à visiter en Inde (si le blog ne les évoque pas ... je n'ai pas eu le temps de tout parcourir!).

Réponse ; Sur les lieux intéressants autres que Bombay : nous en parlons lors des voyages que nous faisons en Inde. Voir la catégorie tourisme.

 

Lecteur récent,  connaissant un peu et pratiquant les indiens pour de l'humanitaire à taille humaine (seul moyen d'être à peu près sûr que l'argent arrive où on le souhaite. Je retrouve et découvre certains aspects de la culture indienne si délicate à aborder. Une remarque : un mini moteur de recherche serait bien venu pour retrouver rapidement ce qui a intéressé sur le moment et auquel on voudrait se référer. Mais les catégories c'est déjà pas mal. Continuez et bon courage. Philippe.

Réponse : Sur le mini moteur de recherche : il existe juste en dessous des drapeaux (colonne de droite).

 

 

Ce qui fait la force d'Indiablognote je pense que c'est la variété des articles, car on ne sait jamais sur quel type d'article on va tomber quand on visite le blog ! Aussi, le fait de créer des devinettes est une super idée, très stimulante intellectuellement. Malheureusement je n'ai pas toujours le temps d'y participer, mais je regarde toujours les réponses des autres :)

 

 

 

Merci pour ce beau travail.  Bonne continuation.

 

 

J'ai connu votre blog avant de rejoindre épisodiquement mon ami expatrié à Pune et là cela m'a permis d'avoir un bon aperçu sur ce pays. Avant de trouver notre appartement, Patrick  a partagé une guesthouse avec Djoh et je lisais donc ce blog également. Malheureusement mon ami est décédé à Pune deux semaines avant mon arrivée définitive enfin le temps de son contrat mais nous souhaitions le prolonger car nous avions encore tellement de choses à découvrir, apprendre et que l'on se plaisait beaucoup à Pune. J'ai quitté l'Inde fin Mai après le déménagement et c'est donc avec plaisir que je lis vos articles, c'est un peu pour moi une continuité. Merci pour ces articles si variés, les escapades pour nous faire découvrir ce pays si vaste et riche. Que de beaux souvenirs.

 

 

Continuez comme ça ! Pour notre part, une recommandation : travailler un style moins "journalistique" et plus personnel dans la perception des événements, de la vie de tous les jours nous éclairerait sur les réalités du quotidien d'expatriés en Inde. Pourquoi pas un édito ou une rubrique personnelle à Geoffroy et aussi pour Olivia, chacun avec sa sensibilité. Nous sommes sûrs que les lecteurs apprécieraient, surtout s'ils sont fidèles. Bénédicte et Richard.

Réponse : il est vrai que parfois on adopte la neutralié sur certains sujets...  On va prendre cette remarque en compte.

 

Merci pour tous les articles d'IndiaBlognote !

 

 

Ne changez rien ! flippeintures

 

 

Continuez !!! Votre blog est super !! Quel travail !! Emma.

 

 

On veut plus de dessins / peintures de Geoffroy :-D !!

Réponse : la production de peinture de Geoffroy est, il est vrai, trés ralentie et je suis la première à m'en plaindre. Mais pour cela il faut aussi être à la campagne ! Pour les dessins, Geoffroy n'a pas cette excuse de la campagne !  

 

 

Je suis tombé par hasard sur votre blog, car je recherchais des informations sur les aventuriers français en Indes (le général de Boigne) et j'ai beaucoup aimé votre blog. Je ne suis jamais allé en Inde, manque de disponibilité et de temps, mais j'espère un jour... mais merci de nous faire connaitre la vie indienne, les aspects et votre vision de l'Inde, Olivier

 

 

Un peu plus de terre à terre !  Vos voisins ? Votre quartier ? Vos récits manquent parfois d'aventure...

Réponse : c'est vrai qu'on n'est pas trop terre a terre... Mais si vous pensez que l'on devrait parler plus du quotidien, oui sans doute. L'observation et l'analyse du quotidien sont importants.

 

 

Franchement j'attends le petit article chaque jour.

 

 

Bravo pour votre travail et merci!

 

 

A lire sans modération !

 

 

Humour et impertinence parfois (on aime beaucoup), un style, un ton unique !...mais avant tout une grande érudition. Quel bonheur pour nous lecteurs ! Tout ce qui nous plaît en somme ! En toute amitié. Michel, Catherine et Jean.

 

 

Ce serait formidable de pouvoir cliquer sur les photos afin de les agrandir et ainsi en profiter pleinement. C'est en effet parfois frustrant de ne pas pouvoir mieux apprécier leur contenu.Sinon, bravo et continuez !:-)

Réponse : oui on avait déjà eu cette demande, mais on n'a pas trouvé la possibilité technique d'avoir cette fonction.

 

 

Expatrié à Shanghai depuis 4 ans, avec un possible départ pour Mumbai d'ici fin d'année, je suis naturellement plus sensible aux articles liés à la vie quotidienne en ce moment. Nous avons 4 enfants de 8 mois à 10 ans et cherchons des infos pratiques sur la vie à Mumbai avec enfants. J’ai découvert votre blog il y a peu, et c'est (pour info) un des rares sur l'Inde qui ne soit pas censuré en Chine... Autre pays autres moeurs... Il n'en reste pas moins que le blog est très agréable à lire. Merci pour les articles à venir.

Remarque : Indiablognote est un des rares blogs à ne pas être censuré en Chine ! Si c'est bien le cas, nous ne savons pas bien comment interpréter cela. Car nous avons souvent parlé de la Chine soit dans les articles sur les guerres sino-indiennes, soit dans des considérations stratégiques ou économiques. Et nous partageons assez instinctivement les vues indiennes qui s'inquiètent de la volonté de puissance chinoise. Les censeurs chinois ne doivent pas lire intégralement Indiablognote... Bon, mais prévenez-nous lorsqu'on sera censuré...

 

  flip22.jpg

Je pars bientôt en Inde du nord avec mon épouse pour un circuit organisé; d'où ma recherche d'infos sur le net. Je suis tombé par hasard sur votre excellent "Indiablognote". Merci pour le travail de vos participants -que je pense assez peu nombreux.- qui mettent à notre disposition un contenu varié et riche. J'ai bien sûr imprimé un certain nombre d'informations pour mieux comprendre sur place et mieux profiter de ce voyage dans un pays si complexe. Continuez ainsi. Merci encore. Jean-Claude. Réponse : nous ne sommes que deux, derière ce blog, Geoffroy et Olivia !

 

Bonjour, je ne vous lis que depuis une semaine mais je suis ravie de trouver un blog qui allie des articles aussi diversifiés sur l'Inde et quotidiennement mis à jour. Un vrai plaisir. Merci et bonne continuation

 

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Blogosphère et sites
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 04:45

Nous pensions avoir une trentaine de réponses mais vous avez été 66 à répondre ce qui est plutôt un bon score. Un grand merci à vous tous d'avoir répondu à ce sondage, le premier que nous faisons !

 

 

Nos lecteurs sont plutôt des femmes puique 40 femmes ont répondu pour seulement 26 hommes ! Parmi les répondants, 40 habitent en France, 17 en Inde et 9 ailleurs. Ce n'est pas une surprise car nous avons que deux tiers de nos lecteurs qui habitent en France.

 

Et 42 répondants connaissent ce blog depuis plus d'un an, mais nous avons eu aussi quelques lecteurs qui ont découvert le blog récemment.

 

Voici les résultats :  

  

Fréquence de lecture

Quotidienne : 27

Une ou deux fois par semaine : 25

Une ou deux fois par mois : 3

Occasionnellement : 12

 

D’une manière générale, je pense qu’Indiablognote est :

Vraiment très bien : 33

Très bien : 25

Bien : 7

Pas mal : 0

Pas terrible : 1

 

Vos appréciations sur les articles récents:

Publication1-copie-3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les articles ou thèmes que vous préférez :

Publication2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'accord pas d'accord ?

 

J'apprécie la variétédes articles d'Indiablognote ?

 

Complètement d'acord : 45

D'accord : 19

pas d'avis: 0

pas tellement d'accord: 0

pas du tout d'accord; 0

 

J'apprécie le style léger et le ton humoristique de certains articles

Complètement d'acord : 45

D'accord : 17

pas d'avis: 2

pas tellement d'accord: 0

pas du tout d'accord; 0

 

Indiablognote me permet de mieux comprendre l'Inde

Complètement d'acord : 44

D'accord : 16

pas d'avis: 2

pas tellement d'accord: 2

pas du tout d'accord; 0

 

 Il y a trop d'articles ennuyeux dans Indiablognote

Complètement d'acord : 0

D'accord : 3

pas d'avis:

pas tellement d'accord: 21

pas du tout d'accord; 35

 

 

Demain nous publierons vos 26 commentaires et notre analyse de ces résultats.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Blogosphère et sites
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 07:00

 

D8866D62FA3C4CB6FB92BE965C5BE.jpgNommé en septembre 2010 par le gouvernement, à la tête du Bureau National anti-corruption (Chief Vigilance Commissioner), P J Thomas vient d’être démis de ses fonctions par la Cour Suprême en raison de charges pesant sur lui, justement en matière de corruption. Ces charges concernent des décisions qu’il a prises en 1992 alors qu’il était un haut fonctionnaire de l’Etat du Kerala (importation d’huile de palme de Singapour).

 

C’est un nouveau coup dur pour le parti du Congrès déjà mis à mal par plusieurs affaires de corruption.

 

Le niveau de corruption dans ce pays est désespérant et la société civile semble de plus en plus sensible sur ce sujet.

 

Tous les partis politiques sont concernés et cela ne fait qu’accroitre la défiance des citoyens envers leurs responsables politiques.

 

Hier, l'agence de notation Fitch Rating indiquait que l'Inde était moins corrompue que la Russie ou la Chine. Ouf, nous voilà rassurés...

 

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:04

Difficile d’expliquer les castes ! Voilà un texte qui peut vous aider à comprendre…

 

 

 

  will-wilson.jpg

C’était un beau verger au milieu d’un jardin, le tout dans la grande cour d’un palais du Rajasthan.

 

Un groupe de pommes réuni à l’ombre d’un banyan discutait des affaires en cours et on voyait les pommes, deux à deux, conclure des transactions.

 

Un groupe d’oignons arriva et demanda à la pomme qui tenait un étal d’épicerie un kilo de riz. La pomme servit les oignons sans amabilité particulière.

 

Puis une banane se pointa, seule. Plusieurs oignons-en-gravure-ancienne.jpgoignons l’écartèrent et passèrent devant pour être servis en premier. La banane s’inclina.

 

Lorsque son tour arriva, la pomme la toisa d’un regard supérieur et lui demanda si elle avait assez d’argent pour acheter. La banane en avait un peu et repartit avec quelques grammes de petits pois.

 

Alors que le groupe de pommes était toujours assemblé sous le banyan, deux poires passèrent au loin. Respectueusement les pommes les saluèrent.

 

Il est vrai que les poires se tenaient souvent à distance des pommes. La plupart des poires étaient fières de penser qu'elles avaient un destin bien plus noble ; n'était-il pas mieux considéré d'avoir comme dessein une charlotte aux poires ou des sorbets de poires, plutôt qu'une vulgaire compote de pommes tout écrasée ? Il est vrai que les poires étaient aussi les plus instruites ce qui, à leurs yeux, justifiait la supériorité qui leur était reconnue.

 

img-original-13116-gravure-fruits-avec-cadre-patin-copie-1.jpgTout ce monde se retrouvait cependant ensemble dans le temple et vénérait Krishna. Les poires avaient leur place réservée au centre du temple dans lequel une poire belle-hélène conduisait les pujas ; derrière les poires les pommes s’assemblaient. Les oignons se tenaient à l’écart et les bananes devaient rester à l’extérieur.

 

Dans l'armée du Maharadjah, les officiers étaient majoritairement des poires, mais il y avait quelques pommes. Cela ne posait aucun problème au sein de cette armée, et les poires travaillaient facilement avec les pommes, voire avec les oignons; en effet tous les fruits et légumes étaient au service du Maharadjah,. Il y avait aussi des bananes dans l'armée du Maharadjah, mais elles s'occupaient en général de soigner et de nourrir les éléphants.

 

Lorsque l’équipe locale de cricket remporta le tournoi des environs, l’une des poires fut choisie pour remettre le trophée à l’équipe composée tout aussi bien de poires, de pommes, d’oignons. Mais l’équipe ne comportait pBotanical-Fruit-Banana-Engraving.jpgas de bananes. Poires, pommes, oignons et bananes firent la fête, mais sans se mélanger.

 

Une des roses du jardin, habituée à voir et surtout à observer tous ces fruits et légumes dans leur vie quotidienne, comprenait bien les différences. La rose savait que la vie des fruits et des légumes obéissait à un cycle éternel mais elle savait aussi qu'il y avait plusieurs vie pour chacun de ces fruits ou légumes et qu'un oignon pouvait très bien se réincarner en pomme par la suite. Chacun ayant ainsi l'espoir d'une vie future meilleure. Ce qu’elle comprenait moins bien, c’était que les poires avaient aussi entre elles leurs propres différences. Les poires belle-hélène regardaient de haut les poires William… C’était ainsi depuis trois millénaires.

 

redoute02lg.jpgSa rose de voisine trouvait que tout était normal et ne voyait rien à redire à ces différences. « Il est normal que les poires restent entre elles car elles sont identiques, et ainsi en va-t-il des pommes et des oignons et même des bananes. Les poires n’ont pas le même goût que les pommes et cela ne changera jamais. Quant aux oignons ils viennent de sous la terre et sont donc impurs. En plus, ils font pleurer. Pour les bananes, quelle anomalie que ce fruit, on glisse sur ses peaux et çà pourrit très vite ».

 

Cela se passait dans un beau verger au milieu d’un jardin, le tout dans la grande cour d’un palais du Rajasthan... à une date qui n’a pas d’importance…

  

 

Repost 0

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02