Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

l

Partie 2 – Ce que pensent les étudiants de leur vie à Bombay

 

Indiquez ce que vous pensez de votre vie à Bombay. Dites ce qui vous plait, ce qui vous plait moins.

Regrettez-vous d’être venu(e) à Bombay ?Qu’est-ce que cette expérience vous apporte ?

 

(en plus de vos témoignages, on insèrera ici les témoignages des étudiants présents en 2009-2010.)

 

Commentaire de Virginie

Le temps passe trop vite. C’est terrible. Et c’est le souci majeur de ma vie à Bombay. Pour avoir voyagé un peu en Inde, je pense que Bombay est la meilleure ville pour habiter. Et c’est plus facile de passer d’une autre ville (dans mon cas, Bangalore) à Bombay, que le contraire. Sous peine d’être très déçu par les autres villes.

Commentaire de Léa

 Voilà plus de deux mois que je suis à Bombay et je n’ai pas encore regretté une seule seconde mon choix ! Découvertes incessantes, voyages inoubliables, rencontres insoupçonnées… Plusieurs avantages à être partie en Inde : les cours me laissent beaucoup de temps libre pour m’engager associativement, pour lire beaucoup et pour voyager énormément. De plus, Bombay a l’avantage d’être une ville où l’on se sent en sécurité et qui est à une place stratégique en Inde, à mi-chemin entre le nord et le sud, lieu idéal de départ de nombreuses excursions. J’ai profité du mieux que je pouvais de ces deux mois mais je ne peux pas cacher qu’il faut s’habituer ici à certaines choses : à l’horrible sentiment de culpabilité et d’impuissance qui m’assaille quand un enfant me demande de l’argent d’un air suppliant, à l’impossibilité de passer inaperçu dans la rue, et à l’incessant grouillement assourdissant qui anime la ville de Bombay. Le meilleur conseil que je puisse vous donnez si vous restez un an à Bombay, c’est d’organiser votre vie extra-scolaire (associations, yoga…) et de prévoir de voyager (s’enfuir de Bombay pour quelques jours est comme une libération qui permet au retour de voyage de profiter encore mieux de la ville). N’oubliez pas non plus qu’à Bombay vous avez la chance de pouvoir jouir d’une vie culturelle : concerts, théâtres, cinémas, musées et galeries…

 

 

Commentaire de Capucine C.

Deux mois après mon arrivée, je ne regrette pas du tout d’avoir choisi Bombay. La ville en elle-même est épuisante, mais pas plus qu’une autre ville indienne, et peut être même moins, grâce à la mer qui l’entoure et qui est une vraie bouffée d’oxygène contre le surpeuplement. Bombay offre des surprises tous les jours, chaque scène de rue est un véritable spectacle auquel on ne s’habitue peut être jamais – la pauvreté extrême est présente. Et pourtant, mon adaptation s’est faite rapidement, je me sens un peu « mumbaikar » désormais. La ville comporte certains quartiers très occidentalisés qui sont aussi très agréables, et qui permettent de sortir de temps en temps comme on en a l’habitude.

 

Être à Bombay aide à remettre tous ses principes en question, à s’interroger plus que jamais sur le monde de demain dont l’épicentre est peut-être ici. Je pense que cette expérience m’apporte avant tout du recul par rapport à mes propres convictions d’occidentale, par rapport à tout ce qu’on a pu m’inculquer jusque là. De cette société très pieuse, très nombreuse, on croit n’y rien comprendre et pourtant elle avance comme par magie. 

 

Mais il est sûrement trop tôt pour pouvoir dire tout ce que vivre à Bombay m’aura apporté…

 

Commentaire de Marc

Je ne regrette pas du tout d’être venu à Bombay. Cela a été pour moi une grande expérience humaine. La ville est très vivante et ne dors jamais (d’où son surnom de New York indienne). On a pas le temps de s’ennuyer à Bombay. On a aussi la chance de rencontrer des personnes venant des quatre coins de l’Inde et être spectateur d’un mélange de cultures surprenant. Cette culture est unique au monde et si éloignée de notre culture française qu’elle ne cesse de nous attirer par curiosité. Les indiens de Bombay sont réputés pour être très accueillant et adore pouvoir donner un coup de main aux étrangers. Le côté déplaisant de Bombay est peut être la nuisance sonore de la circulation, le manque d’hygiène et le côté oppressant de cette ville surpeuplée.

 

Commentaire de Capucine et Valentine

Je ne regrette absolument pas moins choix ! J’avais un peu hésité à venir en Inde pour un an car je trouvais que c’était un peu loin. Au final, me voilà ici depuis déjà 3 mois et je trouve que le temps passe beaucoup trop vite. Il y a tellement de choses à voir, à faire et à comprendre que même un an sera trop court pour tout faire !

Je suis très agréablement surprise par la mégalopole qu’est Mumbai. Le sud de la ville est agréable pour y vivre, avec une belle architecture, des quartiers très vivants et la baie de Marine Drive !

Je suis contente d’avoir rencontré plusieurs indiens avec qui nous sommes devenues très bons amis. Néanmoins, il n’y a pas énormément d’autres exchange-students.

Au niveau de l’organisation, les indiens ne sont pas vraiment des champions, c’est pour cela que vous allez apprendre la patience !

En Inde, il faut absolument voyager ! C’est en sortant des grandes villes que nous rencontrons des gens adorables, que nous découvrons une nouvelle culture et que nous apprenons énormément. Il faut parfois faire attention à ce que l’on dit, à qui est ce qu’on le dit et ce qu’on fait, car c’est un pays pleins de sujets tabous, de non-dits et de codes que vous allez découvrir petit à petit… Valentine

 

Je suis ravie d’avoir découvert ce pays que je ne connaissais pas du tout. Les indiens de notre école nous ont vraiment très bien accueillit, et nous avons maintenant un véritable groupe d’amis indiens. Mumbai est devenu mon petit « chez moi » temporaire.

Il faut absolument sortir de Mumbai et voyager le plus possible afin de découvrir pleins de choses : tout d’abord, ca fait un très grand bien de voir un peu de verdure ; en plus de cela, on découvre toujours de nouvelles choses ! Capucine

 

 Commentaire de Soazic

Enfin une des choses que je n’ai malheureusement pas trop eu le temps de faire, les voyages! Je ne pense pas que je serais le témoignage qui pourra le plus vous en apprendre mais juste quelques petits conseils :

  • Toujours voyager avec un guide book.
  • Si vous prenez une chambre dans un hôtel, bien vérifier la salle de bain, voir si la ventilation marche pour éviter de mauvaises surprises.
  • Toujours avoir un drap avec vous pour le train ou l’hôtel, il faut mieux dormir dessus ou dedans.
  • Prenez des médocs avec vous en partant (Paracétamol, pansement, désinfectant (je parle avec expérience croyez moi), produits anti-moustique…).
  • Et n’oubliez pas l’appareil photo ;) 

 

 

Voila la fin de ce petit témoignage qui est le fruit de 3 mois de stage à Mumbai. C’est une expérience qui vous marque, pas forcement évidente au début, mais qui vous ouvre l’esprit et vous fait découvrir un monde totalement différent.

Je ne regrette pas d’être venu, le système de travail est différent du notre, la productivité n’est pas la même, tout prend plus de temps mais on apprend beaucoup de choses.

Puis l’Inde est un pays qui compte et qui comptera de plus en plus, donc c’est une chance de pouvoir avoir une expérience dans ce pays qui fait partie des BRIC.

 

Commentaire d’Athéna 

La vie à Bombay n’est pas toujours simple, il faut être patient. Mais c’est tellement incroyable de vivre ici ! Tous les jours quelque chose de différent te surprend ! Je ne regrette pas du tout d’être venue ici, les possibilités de voyage sont folles, et l’expérience est vraiment enrichissante… Tu apprends à t’adapter, changer tes habitudes, découvrir, supporter la chaleur !

 

Commentaire de Mathilde

 

Quelques mois après mon retour en France, je repense de plus en plus à Bombay, à tout ce que j’ai pu y vivre en émotion et en apprentissage. Vivre en Inde est une expérience riche, que ça soit pour 1mois ou bien 1an, c’est une aventure dans laquelle il faut se lancer entièrement, sans forcément chercher à tout comprendre, mais en gardent l’esprit ouvert. Rien n’est pareil que ce que l’on connait, ce sera de la découverte chaque jour.

Je ne suis pas accro à l’Inde, mais je repense avec nostalgie à tous ces moments merveilleux qu’elle m’a offerts. Je ne suis pas prête d’oublier cette année de ma vie.

 

Julien – Etudiant à St Xavier's College - Millésime 2008-2009

 

Mes débuts à Bombay furent pour le moins chaotiques. Je suis arrivé au mois de juin, au 1er jour de la mousson et j'ai rencontré des problèmes pour trouver un logement. Je faisais partie de la première vague d'étudiants, nous étions à l'époque la jeunesse française de Bombay et nous avons pu compter sur le soutien des expatriés pour aider à notre intégration.

 

La vie à Bombay n'est pas facile, heureusement elle n'est pas insurmontable. Il faut s'armer de patience et accepter les règles du jeu pour continuer à avancer. Faire ses courses est une gageure, surtout lorsqu'il faut faire 4 magasins pour s'approvisionner correctement. Tout prend excessivement de temps et le pire c'est qu'il serait possible d'aller plus vite mais les indiens ont une conception personnelle de la productivité et du bon sens. L'absence totale de discipline collective et d'anticipations peut bien souvent vous mettre hors de vous.

 

La vie à Bombay possède des avantages non négligeables. On peut se déplacer en taxi pour le prix d'un ticket de bus en France. On peut se permettre des dépenses inimaginables en France mais réalisables en Inde avec ce même budget français (sorties, restaurants, shopping). Même si la cuisine indienne ne plait pas à tous les palets, elle saura combler les plus intrépides. Prendre un jus de fruit frais au milieu d'une rue bondée et se mêler à la foule en baragouinant quelques mots d'hindi entre 2 éclats de rires est un exemple de situation à la fois cocasse et enrichissante.

 

Je ne regrette pas un seul instant d'être venu à Bombay. Même si j'ai connu des difficultés, j'ai également connu des moments de joie et lorsque je parle de l'Inde à mes proches ou à des connaissances, j'en ai encore des étoiles dans les yeux.

Je me souviens souvent de cette sensation étrange qui m'envahissait, dans le taxi, au couché du soleil sur Marine Drive. Je me sentais privilégié d'être là, à seulement 20 ans, de voir et d'apprécier tout ce que cette ville avait à offrir.

J'ai quitté l'Inde après 15 mois alors que mon année d'échange en couvrait seulement 9 et je m'apprête dans les prochaines semaines à y revenir pour la troisième fois en 1 an…

 J'ai vivement conseillé à mon ami Marc de venir à Bombay pour faire un stage et il ne l'a pas regretté. Je pousse également mon jeune frère à demander l'Inde dans son cursus car à mon sens, aujourd'hui, il est judicieux sinon indispensable de faire le choix de ce pays pour avoir jouir d'un bagage culturel inestimable.

 Il ne faut pas se payer de mots, cette expérience est un atout indéniable sur un CV et vous sera très utile pour justifier votre adaptabilité ou votre profil international lors d'un entretien d'embauche.

D'un point de vue personnel, ce sont surtout mes proches qui m'ont trouvé transformé par cette expérience. Si j'ai gagné en maturité comme je l'entends parfois, je ne retiendrai qu'une chose: on ne peut pas transposer ses principes dans une autre culture même si ceux-ci vous paraissent meilleurs.

Lou – Etudiante à St Xavier's College - Millésime 2008-2009

Je suis très heureuse d’avoir « osé » partir en Inde car j’ai beaucoup hésité et j’appréhendais terriblement cette année. Nous avons d’abord rencontrées pas mal de difficultés : nous (Morgane, Julien et moi) étions les premiers exchange students de saint Xavier et de Bombay. Notre seul contact était notre université Saint Xavier autant dire que trouver un logement et organiser notre nouvelle vie ont été compliqués. Puis, nous avons rencontré beaucoup de personnes, des indiens, des français, nous avons appris à connaitre la ville, les pratiques indiennes… et vivre à Bombay est devenue une habitude. Je sais que ces 14 mois à Bombay ont été une grande chance, car quand je me remémore ma vie là-bas, je ne me rappelle que des points positifs. La vie en France m’a paru un peu fade et triste en rentrant comparé à Bombay qui est si vivante, si colorée et si attachante.

Le conseil que je peux vous donner c’est de ne pas essayer de vous adapter à tous trop rapidement, vous vous adapterez naturellement au fil du temps. Il faut souvent savoir être patient et diplomatique ! Ne pas oublier d’amener vos produits préférés car vous ne les trouverez surement pas là bas et ayez une activité physique car on marche rarement. Bombay est une ville cosmopolite et enrichissante où l’on fait plein de rencontres souvent inattendues.

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02