Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 08:20

Nous avons trouvé sur un site (http://ganapati.perso.neuf.fr/index.html) une interview intéressante qui reprend les questions qu’un chrétien pose à un hindou.

Nous avons demandé à deux reprises au webmaster de ce site de nous autoriser à reproduire ce texte mais nous n’avons pas reçu de réponse. Ce site est repris dans la liste des sites consacrés à l’Inde et contient beaucoup d’informations intéressantes sur l’Inde ; les amateurs de Ganesh seront notamment comblés…

Cette interview est intéressante car elle permet de mieux comprendre l’hindouisme notamment par ses différences avec la religion chrétienne.

Quelles sont les valeurs les plus importantes qui sont enseignées dans votre religion?

L’enfant, puis l’adolescent, reçoivent un enseignement religieux dans lequel des points forts émergent :

Responsabilité individuelle : chacun vient à la vie avec un dharma à accomplir. On accepte les données de sa destinée, et on fait pour le mieux dans le cadre que l’on a. Cela n’empêche aucunement de viser la réussite familiale, sociale, etc. L’hindou n’est pas fataliste, comme on l’entend parfois dire, il est réaliste
Tolérance envers autrui

Vénération des dieux
, c’est à dire de la forme du Divin la plus proche du tempérament de chacun
Respect des ancêtres et de sa propre culture.

Ces notions se retrouvent et sont développées plus loin.

Croyez-vous en un seul Dieu, créateur du ciel et de la terre ?

Pour l’hindouisme, la notion de Dieu, en tant qu’Etre Suprême, créateur du ciel et de la terre, n’est pas une approche adéquate. La première raison est que cette formulation se réfère très explicitement à un concept chrétien. Dans l’hindouisme, la création, la conservation, la transformation par la destruction correspondent à des fonctions divines qu’assument les Grands Dieux, ou Forces Divines, nommées Brahmâ, Vishnu, et Shiva, respectivement. Mais création, conservation et transformation par la destruction ne sont pas des actes divins posés une fois pour toutes. Bien que les durées en soient infiniment longues, le processus est cyclique. De plus, Création pour un chrétien suppose un acte souverain ex nihilo. Rien de tel pour l’hindou. Entre deux cycles, l’Univers se résorbe en pralaya, on pourrait dire des Eaux Primordiales indifférenciées. Lorsque l’Univers parvient à se manifester (diverses approches explicatives existent qu’il serait trop long de détailler), c’est par un processus qui va du plus subtil au grossier. Autrement dit, l’Univers visible, matériel n’est que la dernière étape.

Bien qu’ils soient les Grands Dieux, Brahmâ, Vishnu et Shiva (la Trimûrti) ne constituent la Réalité Suprême que pour leurs fidèles respectifs (en fait seuls Vishnu et Shiva, car Brahmâ ne fait guère l’objet de cultes). On fera attention à ne surtout pas faire de parallélisme avec la trinité chrétienne, rien à voir. Donc au-delà de Brahmâ, Vishnu, Shiva, se situe une Réalité Suprême, dont on ne peut RIEN dire pour la définir, car elle englobe tout. On la nomme Brahman (neutre) et les Upanishad en disent que cette Vérité Fondamentale est “ Neti, neti ”, ce qui signifie : “ Ce n’est pas ceci et Ce n’est pas cela ”, pour exprimer notre incapacité fondamentale à appréhender le Divin Sans-Forme..

Bien entendu, il s’agit des concepts les plus abstrus du Vedanta et la religion quotidienne des gens est plus proche des gestes de dévotion envers tel ou tel dieu, par exemple Krishna ou Râma qui sont deux des avatars principaux de Vishnu. La question telle que vous la posez n’a donc pas de réponse.

Croyez-vous que des êtres spirituels existent?

Entendons-nous. Si vous voulez dire que des êtres humains peuvent avoir des niveaux spirituels plus affinés que d’autres, la réponse est évidemment oui. Il faut remettre cela dans la perspective que les hindous, contrairement aux chrétiens, croient, sans en faire un sujet de débat, tellement c’est évident, à la pluralité des vies. Il n’y a que par l’expérience que l’on peut progresser. Tout acte signifiant dans notre vie est porteur de karma (karma signifie acte, bon ou non). Et les empreintes karmiques modèlent nos futures vies. A ce stade, il faut préciser avec vigueur que les idées des occidentaux sur la réincarnation sont le plus souvent fausses. Beaucoup de gens, attachés à leur personne, leur ego, pensent “ je me réincarnerai ”. Non. Cela se réincarne, pas Mr. Untel, ou Mme Chose.

Si vous voulez parler des anges, non il n’existe pas d’anges dans l’hindouisme, car les anges chrétiens sont des protecteurs, des intercesseurs des humains. Dans l’hindouisme, il est fait mention de très nombreux êtres célestes, bons ou mauvais. Mais leur action supposée se situe dans le plan des Deva (les dieux). Certes, ils sont capables de perturber la marche des choses sur la Terre, ce qui oblige Vishnu à redescendre sous la forme de l’un de ses avatars afin de remettre de l’ordre. Remarquons que ces démons (Asura) sont le symbole de nos mauvais penchants.

 

A SUIVRE

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02