Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 14:03

 

On parle beaucoup en ce moment de nucléaire civil en Inde et du projet de la centrale de Jaïtapur, petite ville de l’état du Maharasthra.

 

06slid6.jpgLe projet n’est pas nouveau (2009), mais l’Inde (au moment de la venue du Président Sarkozy en décembre) a confirmé le projet qui sera confié au français Areva.

 

Il s’agit de construire de 2 à 6 EPR ce qui représenterait jusqu’à 18 Mds d’euros pour Areva. Mais pour l’instant le contrat ne porte que sur 2 réacteurs.

 

Si ces accords sont commerciaux, ils sont aussi techniques. Dans le cadre d'un partenariat technique et d'un transfert de technologies, le Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA) pour la France et le Department of Atomic Energy (DAE) pour l'Inde ont conclu un accord de coopération dans le domaine des sciences et technologies nucléaires pour les utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire, et ont signé un accord d'application spécifique dans les domaines de l'enseignement et de la recherche

 

JaitapurMarchfMais tout ce qui est nucléaire est sensible par définition et l’Inde n’échappe pas à la règle.

 

Le projet a suscité une vague de protestation des résidents de Jaïtapur ; scène classique de résidents inquiets d’avoir des atomes comme voisins ! Cela inquiète toujours. Et comme toujours cela est alimenté par ceux qui pensent que l’on peut subvenir aux besoins énergétiques uniquement par des éoliennes.

 

 

 

Cependant, le projet est aussi critiqué parce qu’il se situe dans une zone qui présente quelque risque sismique et là,la critique est plus fondée. La régiojaitapurn de Jaitapur est en effet traversée par trois failles tectoniques. Au cours des dernières années, de nombreux tremblements de terre ont été recensés dans cette zone. Le plus violent, enregistré en 1967 à une centaine de kilomètres de Jaïtapur, affichait une magnitude de 6,5 sur l'échelle de Richter. Entre 1990 et 2000 un séisme d'une magnitude supérieure à 6 sur l'échelle de Richter et deux supérieurs à 5 ont été mesurés dans la région de Jaitapur. De fait, le Tata Institute of Social Sciences a critiqué le choix de cette localisation.

On peut aussi faire remarquer l’absence, en Inde, d’un vrai régulateur indépendant pour le nucléaire ; c’est assurément un point faible du dispositif.

Dans le même temps, l’Inde a signé un accord avec la Russie pour construire les troisième et quatrième unités de production d'une centrale nucléaire dans l'Etat du Tamil Nadu, au sud de l'Inde.

Toutes les grandes puissances nucléaires se sont déplacées en Inde pour signer des accords de coopération nucléaire avec l’Inde. Pour l’Inde, il s’agit d’assurer la fourniture de son énergie et c’est vital compte tenu du développement économique engendrant une forte croissance de la demande énergétique. Le nucléaire représente aujourd’hui moins de 3% de l’énergie produite.

Par ailleurs, pour l’Inde, il s’agit aussi de s’affranchir de l’ancien grand ami russe et de diversifier ses fournisseurs. Ceci valant aussi pour le matériel militaire, domaine dans lequel la Russie avait une position dominante.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Thomas 07/01/2011 10:03


Apparemment, les EPRs d'Areva déjà installés ont encaissé jusqu'à présent sans broncher des secousses entre 6.5 et 7.2 sur l'échelle de Richter. Espérons que le compromis de construction sur la
part locale à Jaitapur ne transigera pas sur ces points. Concernant le point militaire, je ne résiste pas au plaisir de rappeler ce petit bijou de marketing israélien :
http://www.youtube.com/watch?v=ktQOLO4U5iQ


Olivia et Geoffroy 07/01/2011 15:45



merci Thomas de cette précision ! La video est super !



Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02