Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 10:46

Il existe une relation particulière entre l’Inde et l’or. C’est incontestablement le pays dans lequel la fascination pour l’or est la plus forte.

indian-gold-742896.jpgL'or, ce métal inaltérable, fascine depuis des millénaires à travers le monde. L'Inde n'échappe pas à cette fascination, et on en retrouve partout dans le pays : lors des mariages, où les jeunes filles en sont parfois couvertes de la tête aux pieds, mais aussi dans la médecine ayurvédique (deux tonnes d’or sont utilisées chaque année) ou sur le toit des temples comme à Amritsar. Pas étonnant dès lors que le pays soit le plus gros acheteur d'or en termes de volume, et détienne environ 10 % des réserves mondiales, soit environ 15 000 tonnes qui dorment dans les foyers indiens. Chaque année, selon le webzine Suite 101, le sous-continent compte pour 22% des achats mondiaux de bijoux, et 35 % des achats de lingots et autres pièces d'or.

Et pourtant l’Inde ne produit que très peu d’or.

Jusqu’en 1962, l’Inde était le plus important marché mondial de l’or et l’or se traitait surtout à Bombay. En 1962, le gouvernement, en pleine guerre avec la Chine et à cours de réserves financières, interdit la détention d’or par les citoyens, ce qui eut surtout pour effet de développer le marché noir.


Cette obsession de l’Inde pour l’or ne vient pas seulement d’un goût pour l’extravagance ou de la prospérité croissante des classes moyennes. Musulmans, hindous, sikhs ou chrétiens, pour tous, l’or joue un rôle essentiel, à presque chaque étape importante de la vie. Et par-dessus tout quand un couple s’unit. Quelques 10 millions de mariages sont célébrés chaque année en Inde. Et l’or y est quasiment indispensable. « C’est inscrit dans notre ADN, souligne K. A. Babu, directeur de la bijouterie Alapatt, à Cochin, dans le sud-ouest du pays. L’or favorise la India-20Gold.jpgbonne fortune ». Cette formule prend toute sa dimension lors d’Akshaya Tritiya, considérée comme le jour du calendrier hindou le plus propice à l’achat d’or. La quantité de bijoux en or que les Indiens achètent alors (49 t en 2008) dépasse de tellement la quantité acquise n’importe quel autre jour de l’année sur toute la planète qu’elle pousse les cours de l’or légèrement à la hausse.


Tout au long de l’année, le coeur de la consommation d’or est le Kerala. Cet État relativement prospère du sud de l’Inde ne représente que 3 % de sa population mais 7 à 8 % du marché national de l’or. Une caractéristique étonnante, pour une région dirigée par l’un des seuls gouvernements communistes démocratiquement élus de la planète.

 

Plaque tournante du commerce international des épices, le Kerala a connu l’or très tôt: depuis les Romains, qui échangeaient des pièces contre du poivre, de la cardamome et de la cannelle, jusqu’aux vagues ultérieures de colonisateurs portugais, hollandais et anglais. Mais, pour les historiens locaux, cet engouement de toutes les classes sociales pour l’or est aussi l’expression d’une révolte ; en effet la tradition obligeait les basses castes à n’arborer, en matière de bijoux, que des pierres polies et des os !

 

La demande mondiale d'or pour la bijouterie représente 1900 tonnes d'or par an; l'Inde et la Chine ensemble représentent 45% de cette demande.

 

De plus, la part d'or dans les réserves monétaires de l'Inde est faible (moins de 10%).

 

La consommation d'or en Inde est bien le fait des ménages ; l'or fait définitivement partie de la culture indienne !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02