Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 10:45

L’Inde, lors des derniers Jeux Olympiques, a obtenu une médaille d’or et deux médailles de bronze, soit moins que la Mongolie avec ses 2.5 millions d’habitants. Curieusement cette maigre récolte ne fut pas vécue comme un échec en Inde. Après tout, n’était-ce pas là sa meilleure performance olympique de son histoire ?

Voilà un sujet intéressant ; comment se fait-il que l’Inde qui brille dans tant de domaines, soit aussi mal représentée dans les disciplines sportives ?

D’autant que l’Inde fait partie des plus anciens participants des JO. Aux JO de 1900 (à Paris, vous vous souvenez ?), l’Inde conquit même deux médailles d’argent grâce au coureur anglo-indien Norman Pritchard. Mais en un peu plus d’un siècle d’histoire olympique, il faut bien se rendre à l’évidence, l’Inde n’a remporté que vingt médailles. Pis encore, la moitié de ces médailles ont été gagnées en hockey sur gazon.

La tradition sportive indienne est très focalisée sur deux sports : le hockey sur gazon et le cricket. Mais, manque de bol, le cricket n’est pas une discipline olympique. Et la sélection indienne de hockey sur gazon n’avait pas réussi à se qualifier pour les JO de Pékin !

Bien entendu on peut avancer le manque d’infrastructures sportives dans le pays, la très faible place du sport dans l’éducation et surtout l’absence totale de politique sportive. L’Inde n’est pas un pays centralisateur et autoritaire comme peut l’être la Chine !

Et pourtant l’Inde ne s’est pas totalement désintéressée des JO ; dans la série d’articles que nous avions écrits sur la famille Tata, on se souvient que Dorabji Tata fut le premier président de l’Indian Olympic Association en 1927. Aujourd’hui le grand industriel indien, Lakshmi Mittal a créé le Mittal Champions Trust (MCT), un fonds de 10 millions de USD destiné à repérer et à entrainer l’élite du sport indien. Parmi les 32 athlètes sélectionnés par le MCT, 12 ont participé aux JO de Pékin dont Abhinay Bindra qui gagnera la médaille d’or au tir olympique. Il est clair que le réveil du sport indien dépend du soutien du secteur privé. C’est le début de la révolution sportive indienne.

On peut noter que le cricket vient de sortir de l’amateurisme avec la création en 2008 de l’Indian Premier League (IPL) ce qui fait entrer cette discipline dans le professionnalisme ! L’équipe des Mumbai Indians appartient d’ailleurs à Mukesh Ambani.

Mais il faut faire vite ! Cette année sera celle des Jeux du Commonwealth à Delhi. Et New Delhi a posé sa candidature pour les JO de 2020 ! Et les JO de 2012 se dérouleront à Londres, ville qui compte une grande communauté indienne dont L Mittal.

 

(source : l’Inde face à son défi sportif de Raphaël Gutmann)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Stéphane Audry 24/04/2014 15:25

Si le sport indien vous intéresse, je vous invite à parcourir cet article http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/international/asie/221195967/nouveau-zidane-a-chances-detre-indien-reste-a-trouver

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02