Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 10:04

Babri_masjid_380393094.jpgDemain la Haute-Cour d’Uttar Pradesh doit rendre un verdict à haut risque ; il s’agit de savoir si le lieu saint de Ram Janmabhoomi revient aux hindous ou aux musulmans.

 

Quelle est l’histoire ?

 

Ce  temple aurait été construit au 12° siècle sur le supposé lieu de naissance de Lord Ram, (septième avatar de Vishnu) qui aurait vécu en 1450 avant J.-C.

 

En 1528, l’empereur Moghol Babur ordonne la construction d’une mosquée et le temple est détruit.

 

Un jésuite autrichien écrira en français ce commentaire en1768 :

l'empereur Aurungzeb détruisit la forteresse appelée Ramkot et construisit sur le même emplacement un temple musulman avec 3 dômes. D'autres pensent qu'il a été construit par Babar. On peut voir 14 colonnes faites en pierre noire qui soutiennent des découpages ...

... Plus tard Aurungzeb, ou, selon certains, Babar, détruisit l'endroit afin d'empêcher des païens de pratiquer leurs cérémonies. Toutefois ils continuèrent à pratiquer leurs cérémonies religieuses dans ce lieu, le connaissant comme celui de la naissance de Rama, en en faisant 3 fois le tour et en se prosternant à terre..

 

En 1949, des reliques de Lord Ram sont placées dans la mosquée. Les hindous et musulmans revendiquent les lieux saints et engagent des actions en justice. Le temple est alors fermé par les autorités.

 

En 1984, les partis politiques hindous lancent un mouvement et demandent la construction d’un nouveau temple.

 

En 1986, un juge de l’Uttar Pradesh attribue aux hindous ces lieux. Le 6 décembre 1992, la mosquée est démolie de force ce qui provoque des émeutes. En 2005 des islamistes attaquent le temple et sont abattus par les forces de l’ordre. En avril 2009, le BJB publie un manifeste et promet la reconstruction du temple.

 

Et nous en sommes à l’épilogue (ou presque) de cette action judiciaire.

 

Le verdict qui sera rendu demain peut susciter une vague de violence. Dans les jours précédents le gouvernement, manifestement très inquiet, a fait paraître dans plusieurs journaux une page entière reprenant un communiqué du premier ministre. Le premier ministre demande de respecter le verdict tout en laissant entendre que siune partie n’est pas satisfaite elle peut introduire un recours. Il appelle surtout toutes les composantes de la société à rester calme et à ne pas se lancer dans des actions de provocation.

 

La large publication de ce communiqué du premier ministre montre l’inquiétude des autorités.

 

Si nous pensons que les religions peuvent cohabiter pacifiquement en Inde, il n’en reste pas moins que les leaders religieux sont de plus en plus présents dans la politique et que les partis nationalistes hindous exploitent toute occasion, au nom de la pureté de l’hindouisme, de se faire entendre. Une exploitation politique est donc tout à fait probable et cette affaire du temple de Ram Janmabhoomi est régulièrement évoquée par les politiques qui en font un symbole.

 

Sauf si, à la dernière minute, le verdict est reporté, il y a lieu de craindre des réactions fortes et des troubles, voire des affrontements entre hindous et musulmans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Thomas 23/09/2010 16:46


Voici un verdict qui risque effectivement de bien dégénérer, en particulier au J&K et au Gujarat. Et quid d'une solution "à la Jérusalem" ?


Olivia et Geoffroy 23/09/2010 21:23



j'y pensais ! Un temple et unemosquée côte à côte, on aurait pu en faire un symbole. Mais cela semble impossible; aux dernières nouvelles, la date du verdict serait reporté. Si c'est le cas,
c'est très probablment àla demande du ministre du Home Affairs qui est trés inquiet.



Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02