Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:41

Samedi soir, aprés minuit, les forces de l'ordre ont envahi le stade où se trouvait Baba Ramdev et ses miliers de fidèles; ils ont emmené de force Baba Ramdev et l'ont fait ramener à l'aube par avion privé dans son ashram, les milliers de fidèles étant dispersés, souvent à coups de bâtons.

 

Voilà ce qui fait la une de tous les journaux indiens ce matin. L'Inde est surprise et surtout choquée de cette réaction quasi militaire et les chroniqueurs rappellent qu el'on n'avait pas vu cela depuis l'état d'urgence de 1975.

 

Des anciens hauts fonctionnaires indiens me disaient aujourd'hui que Baba Ramdev n'était pas le bon cheval pour la lutte contre la corruption mais que le gouvernement avait commis une erreur en réagisant de la sorte. Pour eux, Baba Ramdev rêve d'entrer en politique et utilise le levier de la lutte anti corruption.

 

Mais l'un d'eux notait que l'un des ministres du gouvernement avait confirmé l'accord du gouvernement sur une des propositions : la déclaration de l'argent sale comme bien national, ce qui permettrait, si une loi était votée, de confisquer l'argent sale  y compris les avoirs non déclarés détenus àl'étranger. Pour lui ce serait une avancée importante.

 

Anna Hazare a déclaré que lui-même et les autres représentants de la société civile au groupe qui négociaien t le statut de la Lokpal Bill, boycotteraient les prochaines réunions.

 

La lutte contre la corruption est actuellement en panne en Inde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Thomas 07/06/2011 14:35


Le CS Monitor propose un article sur le sujet : http://goo.gl/guOu5


Olivia et Geoffroy 07/06/2011 16:15



merci Thomas



Joelaindien 07/06/2011 12:50


merci pour cet article intéressant


Olivia et Geoffroy 07/06/2011 16:17



merci de votre intérêt pour ce blog.



Thomas 06/06/2011 20:31


D'après le ToI, l'explication du PM serait pour le moins laconique : "it was unfortunate... but there was no alternative". A-t-on plus d'explications sur la justification de cette intervention ?


Olivia et Geoffroy 07/06/2011 16:16



difficile de savoir les raisons réelles; le commentaire en effet laconique du PM peut signifier que ce fut une décision de sonia gandhi et non du PM. Mais ce n'est qu'une pure hypothèse.



Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02