Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 10:01

A force de rencontrer les étudiants, stagiaires et VIE qui sont à Bombay, nous avons eu l'idée de faire, avec leur concours, un Guide étudiant !

 

L'idée est simple ; nous avons listé les thèmes faisant l'objet de questions de la part de ceux qui vont arriver ou qui arrivent à Bombay et pour chaque thème nous avons deamnbdé aux étudiants d'apporter leur témoignage, de raconter leur expérience.

 

Une quinzaine d'étudiants ont accepté ainsi de contribuer à la réalisation de ce guide qui rassemble en une trentaine de pages tous ces témoignages sur des sujets comme : trouver un logement à Bombay, les formalités administratives indiennes pour les étudiants qui arrivent, la coruption, la nourriture, la relation garçon-fille, la relation avec les Indiens, où sortir le soir, les transports à Bombay (taxi, trains, bus), combien dépense-t-on par mois etc...

 

Nous avons publié ce guide dans une rubrique spéciale "Guide étudiant Bombay" dans la colonne de droite sur ce blog !

 

Ce Guide sera sans doute très utile aux étudiants avant et au moment de leur arrrivée. Beaucoup d'étudiants nous ont fait justement remarquer que c'est ce Guide qui leur a manqué lorsqu'ils sont arrivés ici.

 

Si certains de nos lecteurs en ont besoin, nous leur enverrons le document complet.

 

Voici quelques extraits de ce Guide : 

 

La corruption :

 

Commentaire de Virginie

Presque un an en Inde, et jamais eu affaire à la corruption. C’est possible !

Commentaire de Léa 

 Très idéaliste, je me suis toujours haut et fort insurgée contre toute forme de corruption. Pourtant, l’Inde a bien remis en place mes petits principes d’Occidentale. Tout d’abord, lors de l’enregistrement de notre appartement aux autorités locales, nous avons du payer 5600 roupies alors qu’officiellement les charges s’élèvent à 5000 roupies.  Devant mon air scandalisé, le broker me répond : « That’s India, that’s how it works here ! »  Même chose au FRRO où il me faut  acheter un formulaire à 100 roupies au prix de  150 roupies. Je fais remarquer à la dame la différence de prix, elle me répond : « do you need your paper ? ». J’ai vraiment honte mais je n’ai vraiment pas eu le choix : j’ai participé à la corruption.

 Commentaire de Capucine

Nous avons payé 150Rs au lieu de 100 au FRRO, malgré des protestations polies – auxquelles on s’est entendues répondre « -you want your paper ? » - so you have to pay, en sous-entendu.

 

A la police, nous n’avons rien du payer mais avons une amie qui a paye 300 Rs pour obtenir le tampon – les policiers réclamaient 500Rs. Dans tous les cas, faites vous accompagner par votre broker.

 

Commentaire de Capucine et Valentine 

Jusqu’ici, nous n’avons pas eu personnellement de problèmes de corruption.

 

Commentaire de Marc, Athéna, Fabien et Alix 

Nous avons fait les démarches accompagnés de notre broker, très utile et efficace sur ce point la, et n’avons eu aucun problème de ce genre !

 

Commentaire de Mathilde 

J’ai eu droit pour ma part à de la corruption « à domicile ». Un employé de notre fournisseur d’électricité est venu un jour sonner à la porte et nous menacer de couper l’électricité à cause de facture impayée (nous avions effectivement un peu de retard dans le paiement) . J’étais seule avec Anju, notre maid ce jour-là, qui m’a gentiment expliqué que l’employé ne repartirait pas sans « pocket money »  et mettrait sa menace à exécution. Je lui ait donc donné la somme qu’il réclamait (très peu, mais c’est suffisant pour s’appeler de la corruption) car j’estimais l’électricité plutôt utile dans l’appartement.

Ceci dit c’est la seule fois où j’ai du mettre la main à la poche, en dehors de ça, la corruption ne vous pourrira pas la vie quotidienne. Mais il est intéressant de noter, sans que cela ne justifie la pratique, que certains fonctionnaires acceptent des pots-de-vin car leur salaire est dérisoire,

 

La Relation garçon-fille :

 

Commentaire de Virginie

Je pense que l’Inde est actuellement à un tournant entre tradition et modernité ; ce qui peut expliquer à quel point les choses sont difficiles à saisir dans ce domaine. D’ailleurs les livres de Chetan Bhagat (2 States,…) illustrent bien la situation…

 Du coup, j’ai mis pas mal de temps à essayer de comprendre ce qu’il se passait vraiment dans une relation garçon fille en Inde, car il y a un fossé entre ce qu’ils disent, comment ils se comportent, et ce qu’il se passe vraiment. Et je pense qu’il ne se passe rien du tout.

Les mariages arrangés sont encore très présents en Inde, même dans les familles très ouvertes. Et les filles refusant les relations sexuelles avant le mariage sont majoritaires, je pense. Ce qui, par ailleurs, explique le comportement de certains Indiens auprès des blanches, réputées être des filles plus faciles (si on considère que « facile » est de ne pas attendre le mariage avant d’avoir des relations).

L’Inde reste donc, à mon avis, encore très conservatrice dans ce domaine.

Info utile : très difficile pour un couple non marié (Indien/Indien ou Indien/Occidental) de trouver un hôtel qui accepte de leur louer une chambre. On leur réclame un certificat de mariage…

 

 Commentaire de Léa

En France, lorsque j’expliquais que je partais en Inde tout le monde m’a dit : fais bien attention, là-bas, ils n’ont pas l’habitude de voir des filles blanches. Une fois ici, bien sûr, il est difficile en se promenant dans la rue de passer aussi inaperçue qu’en France mais si l’on s’habille décemment (pas de jupe, pas de décolleté, pas de short) alors il n’y a aucune raison d’avoir de soucis.

Il est tout à fait possible de lier des relations claires d’amitié avec des indiens. Ainsi, dans mon université, je me suis fais plusieurs copains très sympathiques avec qui je ne me comporte pas différemment qu’avec des Français.  

 

Commentaire de Capucine C. 

A St Xavier’s, les relations entre filles et garçons ne sont pas si différentes de celles que nous connaissons. En revanche, à l’extérieur, on ne fait pas ce qu’on veut.

 

Dans la rue, les filles veilleront à s’habiller décemment en évitant les jupes trop courtes et les shorts, les débardeurs et décolletés. Cela permet surtout de s’éviter les regards appuyés des Indiens qui n’ont tout simplement pas l’habitude de voir des filles si « dénudées ». La société indienne reste très patriarcale et une femme est en général sous la protection de son père, puis de son mari, voire de son fils. Aussi nos libertés de femme occidentale ne sont-elles pas toujours comprises ici – cf. notre surprise lorsque l’on a appris que nous ne pouvions pas inviter de garçon chez nous « avant le mariage », même pour dîner ! Cela dépend bien sûr des personnes que vous rencontrerez, et des quartiers où vous serez. Mais restez vigilants tout de même pour ne pas choquer.

 

Commentaire de Marc 

De ce que j’ai pu entendre de la relation fille-garçon chez les indiens, cette première relation se réalise très tardivement par rapport à nos habitudes en France et si elle se réalise plus tôt, elle restera très discrète pour ne pas créer d’histoire avec la famille.

Après comme je le disais plus haut, cela dépendra beaucoup du milieu social de la personne et de la morale de sa famille.

 

Commentaire de Capucine et Valentine 

Il existe de réelles amitiés garçon-fille entre indiens dans notre école. Nous n’avons pas l’impression que cela pose un quelconque problème. Quand à la relation garçon indien-fille française, nous trouvons qu’elle est tout à fait possible à Mumbai en ce qui concerne l’amitié. Nous avons de très bons amis indiens qui sont tout à fait respectueux et compréhensifs, notre relation avec eux est similaire à celles que nous avons avec nos amis français. Bien entendu, comme dans toute relation garçon-fille, il y a de temps en temps de légers quiproquos !

 

 

Commentaire de Marc, Athéna, Fabien et Alix 

Comme on l’a dit un peu plus tôt, la relation dépend de l’indien en question… Au collège, aucun souci, dans la rue, les filles sont beaucoup regardées, ce qui peut être dérangeant. Les garçons eux n’ont pas de problèmes, sauf peut être en boîte où de temps en temps il ne faut pas approcher de trop près les indiennes…

 

 

Commentaire de Mathilde 

A Bombay les mentalités sont trés occidentales, et vous ne noterez pas de différence dans la relation garçon-fille dans votre université (sauf peut-être un peu d’immaturité, mais ça dépend). Par contre hors de Bombay, je vous recommande de ne pas attirer l’attention sur vous, avec des vêtements provocants, car vous vous retrouveriez assez gêné par les regards et les photos d’Indiens et d’Indiennes qui n’ont jamais vu ça et ne pourront jamais se permettre la même attitude.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Etudier en Inde
commenter cet article

commentaires

fanette 12/10/2010 19:00


Quelle bonne idée ! Je vais peut etre reprendre mes études à Bombay !!


Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02