Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:08

Voila plusieurs semaines que l’on ne vous a pas parlé de Flip !

 

Mais la vie d’un  jeune labrador dans une famille française à Bombay, voila qui change de l’actualité qui rythme nos journées en Inde ou en France.

 

Nous avions démarré, début janvier, le dressage de Flip. Olivia y tenait dur comme fer. Ne fallait-il pas donner à  ce chiot les rudiments d’une éducation  nécessaire à son harmonieux développement, me disait Olivia tout en regardant sur son Ipad le dernier numéro de « nos amies les bêtes » qui, à mon grand étonnement, a des rubriques psychologiques. Bref, le combat était inégal, le sort scellé.

 

Nous trouvâmes, via les dog-keeper de la rue, un dresseur. Rendez-vous fut pris à la maison un samedi matin. Bien entendu, dans la série « c’est facile de vivre en Inde »,  le maître-chien, plus communément appelé ici le dog-trainer (comme quoi n’en déplaise à Shakespeare, la langue de Molière est plus noble), ne parle pas un mot d’anglais, seulement le marathi. Notre chauffeur, qui a désormais clairement sombré dans la polyvalence, a fait office de traducteur.

 

J’avoue que,  encore néophyte en matière canine, il me fut difficile de donner une opinion bien établie sur ce dog-trainer. Olivia hésitait un peu à l’idée que Flip soit « élevé » en marathi ! Mais le dog-trainer nous rassura. Il allait apprendre à Flip à marcher au rythme de son maître (c’est vrai que l’animal a tendance à se prendre pour une mouche en ignorant superbement et continuellement la trajectoire en ligne droite quand il marche à nos cotés). Bon, voilà qui semblait plutôt utile.

 

De plus le dog-trainer nous promît qu’il allait apprendre à Flip à s’asseoir au commandement de « stay » et même à se coucher au commandement « down ». Voilà du marathi que l’on comprend aisément.

 

Donc on a fait cela. A la fin du premier mois, le dog-trainer est venu à la maison et on a lui demandé de nous montrer ce que Flip avait appris ; bref c’était une sorte de bulletin scolaire en video ! Et là, effectivement, Flip marchait, tenu en laisse, au rythme du dog-trainer.

 

Puis notre chauffeur nous a indiqué qu’à son avis le dog-trainer ne faisait finalement pas grand-chose. Et quand notre Santosh n’aime pas quelqu’un, il le fait savoir. Bref fin février nous avons voulu en avoir le cœur net et avons redemandé une séance bulletin scolaire en video. Et là çà été drôle. Au commandement « stay » prononcé d’une voix ferme dans un accent anglais fortement teinté de marathi, notre Flip s’est assis de mauvaise grâce pendant deux secondes puis s’est remis à quatre pattes. Le dog-trainer qui voulait que Flip restât assis sans bouger a essayé trois fois sans résultat. Quant au commandement « down », Flip a carrément désobéi. L’affaire était réglée et nous avons arrêté la plaisanterie.

 

Du coup, Fflip-et-sa-copine.jpglip semble aller beaucoup mieux et a retrouvé son énergie au point de me faire regretter le dog-trainer !

 

Il a du reste une copine qui vient quelques fois à la maison pour jouer avec Flip ! Voici deux photos ; la première montre Flip et sa copine, et la deuxième Flip "explosé" après avoir joué à la balle ! 

 

 flip-le-plus-beau.jpg

 

 

 

 

 

  

Olivia lui a acheté une nouvelle balle qui, deux heures après, s’est transformée en amas de mousse de synthèse… Les poussées dentaires des jeunes labradors semblent manquer dans la rubrique psychologie animale de « nos amies les bêtes ».

 

Puis Flip hier, a entrepris de jouer à la balle avec deux enfants de l’immeuble ; cela se passait dans la cour de notre immeuble. Deux gamins mignons, une dizaine d’années, très gentils avec Flip. C’était l’occasion rêvée de faire un peu de social avec les gens de l’immeuble avec lesquels on a si peu de contacts. Sauf que les gamins voulaient jouer à la balle et Flip aussi ! Cela n’a pas trainé. Flip a déchiqueté les deux balles en deux minutes ! Les gamins en larmes !  Olivia fait dire aux enfants qu’elle va leur acheter deux nouvelles balles.

 

Deux heures après, Olivia rapporte à la maison deux balles neuves, une jaune, une rouge. By the way, Olivia s’étonne que le marchand d’accessoires pour chiens l’accueille toujours de manière très souriante… On doit en être au trentième accessoire acheté ! Peut-être qu’au cinquantième, dans quelques jours, on en aura un gratuit. Et ce même commerçant de rappeler à chaque achat que les balles pour chien qu'il vend sont des balles importées de bonne qualté et que c'est mieux que les balles indiennes qui ne résisteraient pas à un chien.  Il doit sans doute avoir des problèmes avec la gestion de ses stocks !

  dessin-labrador-karate 04

Donc Olivia, pose les balles sur la tablette de l’entrée et va dans sa chambre. L’animal, profitant de son absence imprudente, signe d’un manque d’expérience évident et d’une lecture peu attentive de « nos amie les bêtes », réussit à en faire tomber une sur le sol qu’il déchiquète avec régal… ce chien est incroyablement sportif !

 

Ce chien est surprenant. L’avis du dog-trainer, doctement exprimé, était que pour bien dormir Flip devait avoir un tapis à lui pour la nuit, Olivia n’écoutant que son cœur, avait acheté un tapis vert (rien à voir avec un casino) de 4 m2 en fibre de quelque chose qui devait sentir bon car il est rapidement devenu le chewing-gum favori de Flip. Puis quelques jours après, Flip a boudé son tapis, tel un fakir pas content. Le dog-trainer, toujours aussi savant, et dûment consulté sur cette affaire, nous expliqua (ou plutôt expliqua à Olivia, car je suis souvent tenu à l’écart de ces étapes essentielles de la vie de Flip) que c’était normal car il faisait de plus en plus chaud et que le chien était mieux à même le marbre plus frais. Là, au moins, coté chewing-gum on était tranquille pour un bout de temps…

 

Donc Flip va bien…

Ce soir, je tombe sur un article expliquant que 10% des propriétaires de chiens ont ouvert un compte Facebook à leur animal de compagnie ! Ce qui peut être rassurant si l’on veut bien considérer que cela peut aussi être interprété positivement en disant qu’il y a quand même 90% de gens normaux. On n’arrête pas le progrès et je me demande si je ne vais pas inciter Flip à créer son propre blog. Après tout ces animaux semblent avoir grand besoin de s’exprimer.  

  FLUCST01001.jpg

Dernière information concernant Flip ; à la surprise générale on a reçu du Kennel Club of India tous les papiers nécessaires à l’établissement de son passeport, document indispensable pour que Flip puisse voyager. Cela devait prendre 3 mois, cela n’aura pris que 3 semaines, du jamais vu ! On a quand même du payer 300 roupies pour s’abonner à la version indienne de « nos amies les bêtes » car ce n’était pas optionnel… J’ai feuilleté cette revue, on n’y parle pas des vaches sacrées…  Bon, il reste néanmoins à obtenir ce fameux passeport…

 

Mais Flip occupant une place croissante dans nos conversations, j’ai néanmoins jugé nécessaire de prendre quelques décisions :

 

-          Interdiction d’aller chez le marchand d’accessoires pour chien pendant 3 mois car il reste encore trois objets qui n’ont pas été entièrement déchiquetés

-          Suppression de l’abonnement à « nos amies les bêtes » sur Ipad

-          Lors de notre prochain voyage à Paris, acheter la collection complète de Rantanplan et la faire lire à Flip

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Nous
commenter cet article

commentaires

cecilemy 13/03/2011 18:05


C'est un petit prince ce petit Flip à la maison:-)


Thomas 10/03/2011 16:07


Je confesse dans ce cas un soupçon d'anormalité, ayant il y a quelques années offert au chat familial son propre blog et nom de domaine... L'affaire n'a tenu que quelques mois cependant, l'unique
heure d'éveil des siamois parmi les 24 que compte la journée étant déjà trop bien remplie pour qu'il puisse développer ses talents d'écriture.


Olivia et Geoffroy 12/03/2011 03:28



Je crois que Jean de La Fontaine eut été fort  réjoui et fort inspiré par cette histoire... Quant àl'anormalité, faute avouée...



Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02