Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 10:47

Elattuvalapil Sreedharan, né en 1932, est un personnage surprenant, une personnalité indienne comme on aimerait en voir beaucoup. Dans un environnement indien où la bureaucratie se conjugue souvent avec la corruption, les réalisations de E. Sreedharan sont assez remarquables.

 

E. Sreedharan est un ingénieur originaire du Kerala qui est embauché par Indian Railways en 1954 comme jeune ingénieur.

 

Son premier « fait d’armes » se déroule en 1963 ; un pont ferroviaire est balayé par une très forte marée et les Chemins de Fer disent qu’il faudra 6 mois pour le reconstruire. Le patron de Sreedharan réagit en disant qu’il peut le faire en 3 mois et confie cette reconstruction à Sreedharan. Celui-ci réalise l’ouvrage en 46 jours.

 

En 1970, il est ingénieur en chef adjoint d’Indian Railways et est chargé de la réalisation du métro de Kolkata, le premier métro indien ! Et en 1990, à l’âge de 58 ans il prend sa retraite. L’histoire aurait pu s’arrêter là.

 

e_sreedharan.jpgMais le Gouvernement lui demande de prendre la direction du projet Konkan Railway, l’axe ferroviaire qui relie Bombay au Kerala en passant par Goa. Le projet est exécuté en 7 ans ; c’est du reste le premier projet BOT (Build-Operate-Transfer) mais c’est aussi un projet techniquement compliqué avec 93 tunnels et 150 ponts. Le projet est réalisé pratiquement sans dépassement de coûts et dans les délais impartis, ce qui surprend.

 

Il se voit ensuite confié la responsabilité du projet de métro de Delhi ; là encore, le projet est mené sans aucun dépassement budgétaire et est réalisé 3 ans avant la date prévue ! Qui plus est, tous les fournisseurs savent qu’avec Sreedharan il ne peut y avoir de corruption.

 

En 2005, il annonce qu’il prend sa retraite mais on lui demande de réaliser la seconde phase du métro de Delhi. En 2009, l’écroulement de l’un des ponts du métro de Delhi provoque la mort de 5 personnes ; Sreedharan offre alors sa démission que le gouvernement de Delhi refuse.

 

Derrière ces réussites remarquables, comme on s’en doute, se cache une personnalité hors du commun.

 

 

A SUIVRE...

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02