Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 10:26

En avril 1919, il s'est passé quelque chose d'important à Amritsar. Nous revenons sur cet épisode sanglant de la colonisation britannique, épisode qui aura d'importantes retombées.

 

En 1919, rien ne va plus pour le colonisateur britannique en Inde. De nombreuses tensions, reflétant le  mécontentement de plus en plus grand de la population, vont apparaitre dans un contexte de durcissement de la politique anglaise.

 

Les Indiens sont mécontents, et plus que cela, ils sont amers.  Les habitants de l'Empire des Indes, qui ont loyalement soutenu les Britanniques pendant la grande guerre, se souviennent de la promesse d'autonomie qui leur a été faite en 1917 par le secrétaire d'État pour l'Inde, Lord Montagu.

 

En 1919, une nouvelle Constitution offre une meilleure représentation aux communautés indiennes dans les Assemblées législatives mais laisse l'essentiel du pouvoir exécutif aux Britanniques. On est loin d'un régime d'autonomie analogue à celui dont bénéficient les dominions blancs d'Australie ou du Canada.

 

Le mécontentement monte dans les élites indiennes d'autant que les Britanniques adoptent les lois Rowlatt, du nom de leur initiateur, qui leur permettent d'emprisonner arbitrairement et de juger d'éventuels agitateurs. Cette mesure est destinée à faire face à des manifestations sporadiques. Elle ressemble à une prolongation de l'état de siège qui avait cours pendant la guerre.

 

À l'appel du Mahatma Gandhi, leader du Congrès National Indien, le parti indépendantiste, les Indiens entament des grèves, des mouvements de boycott des produits britanniques et des manifestations.

 

Gandhi demande à ses compatriotes de cesser toute activité pendant la journée du 6 avril 1919, date d'entrée en application des lois Rowlatt. Ce jour-là, une grande partie des 350 millions d'Indiens se consacrent au jeûne et à la prière, ce qui revient à bloquer le pays, au grand dam des Britanniques.

 

Que se passe-t-il ce jour-là à Amritsar, et tout d’abord quelle est l’histoire de cette ville ?

 

224518-20Golden-20Temple--20Amritsar--20India.jpgC’est dans cette ville, bastion sikh, que le 4° gourou (Ram Das) fait creuser en 1574 un étang appelé l’Amrit Samovar pour contenir le nectar sacré. En 1601, le 5° gourou sikh fait construire un temple au centre de ce bassin. L’édifice se situe à un point bas de la ville. Il accueille les disciples comme "un lac attire à lui toutes les eaux". Même si on pénètre par la porte ouest, l’édifice comporte quatre entrées, symbolisant son ouverture à tous les peuples et toutes les croyances.

Détruit en1757 par les Afghans, il est reconstruit en 1765, puis embelli en 1802, époque où il est recouvert à la feuille d’or, obtenant ainsi le nom qu’on lui connaît aujourd’hui ; Amritsar venant de "Amrita Saras", "l’étang de nectar" ou "le bassin de l’immortalité". La ville est située au Punjab, au nord/ouest de l’Inde.

Le 6 avril la grève a lieu et se déroule pacifiquement à Amritsar. Les choses vont se gâter trois jours plus tard lorsque le gouverneur du Punjab, Sir Michael Francis O’Dwyerph6.jpgs (1864-1940) décide de déporter deux leaders populaires. Le même jour interdiction est faite à Gandhi d’entrer dans le Punjab. Le 10 avril les deux leaders sont arrêtés. Ces décisions britanniques provoquent une marche de protestation d’environ 50.000 personness. La tension est très forte et les autorités ouvrent le feu sur la foule faisant entre une dizaine et une vingtaine de tués.

La foule se met en colère et des dégradations ont lieu. 5 européens sont battus à mort et une missionnaire britannique, Marcella Sherwood, travaillant depuis 15 ans à Amritsar pour l’Eglise d’Angleterre est molestée. Les Britanniques ordonnent alors que des indiens soient obligés  de ramper (crawling order) à l’endroit même où Marcella Sherwood a été attaquée (photo).

Mais les autorités sont rapidement débordées et décident de faire appel à l’armée.

 

A SUIVRE

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02