Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 10:45

L’homme qui exauce les vœux est le premier roman de l’anglais Tarquin Hall marié avec une journaliste indienne et qui vit et partage sa vie entre Londres et Delhi. Globetrotteur invétéré, il a été aussi reporter en Inde pour l’Associated Press et a parcouru le monde en tant que journaliste.


Petit coup de coeur pour ce roman policier peuplé de caractères hauts en couleur comme est l’Inde d’aujourd’hui où l’action se déroule.


Vish Puri est à la tête de The Most Private Investigators Ltd, une agence de détective privée et s’autoproclame comme le meilleur privé du pays. Ce personnage atypique originaire du Punjab est rondelet, il n’arrête pas de manger de la nourriture bien grasse tout le temps, il est vaniteux et honnête et est bien convaincu de ses nombreux talents et ressources. Il mène une vie familiale tranquille et avec l’aide de ses employés gagne bien sa vie en pourchassant les criminels de tous poils et résolvant les intrigues les plus diverses.


L’intrigue principale consiste en la disparition de Mary, une humble servante qui aurait été sexuellement agressée et tuée. Les rumeurs vont bon train et tout semble accuser son employeur, un respectueux avocat qui tente par tous les moyens d’enrayer la corruption à l’intérieur du système judicaire. Ne cessant de clamer son innocence, il fait appel à Vish Puri pour découvrir la vérité mais parallèlement ce détective  qui pourrait s’apparenter à Sherlock Holmes doit s’occuper d’autres affaires dont aller à la recherche de la personne qui cherche par tous les moyens de le supprimer.


En dépit de son activité débordante et de toutes ces histoires entremêlées, le lecteur n’est jamais perdu grâce au style concis de Tarquin Hall. A travers cette intrigue policière, j’ai beaucoup apprécié la façon dont Delhi, mégalopole vibrillonnante est décrite avec tous ses excès.  Sans que cela n’alourdisse le récit, nous découvrons beaucoup d ‘informations sur les Punjabis, les castes et religions impliquées dans l’histoire notamment dans les scènes de la vie quotidienne comme la nourriture consommée, l’usage des surnoms toujours teinté de bonne humeur ! Il donne aussi un bon aperçu de la société moderne indienne, une société féodale qui coexiste avec les outils technologiques les plus pointus. Ici, les mariages sont toujours arrangés - les mariages d’amour sont considérés comme irrespectueux envers les ainés – et les parents sont même prêts à chercher des épouses sur internet.  Il dénonce avec vigueur une justice indienne corrompue, ralentie et inerte et nous montre les limites du système où la police est si pauvre qu’elle ne peut payer ses propres factures de téléphone, ni ses rations d’eau quotidienne.


Je vous conseille ce roman bien distrayant tout en nous donnant un aperçu réaliste de ce qu’est l’Inde moderne.



PS : Je compte bien offrir à un célèbre moustachu provençal et grand amateur de roman policier ce livre cet été lors de notre pause estivale !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02