Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 14:51

Rajiv Gandhi

 

Rajiv fait ses études à Cambridge et c’est là qu’il rencontrera Sonia Antonia Maino qu’il épousera. Rien ne le destine à la carrière politique à laquelle il préfère une carrière de pilote de ligne. Mais 6 mois après le décès de son frère Sanjay, il prendra la tête du Parti du Congrès. Il est élu en 1981 député et quelques heures après l’assassinat de sa mère, en 1984, il est choisi comme premier ministre ; deux mois plus tard son parti remporte les élections générales.

 

Durant son mandat de premier ministre il rompt avec la politique prosoviétique menée par sa mère et initie la libéralisation de l’économie indienne et se rapproche des Etats-Unis.

Son gouvernement doit alors affronter le scandale Bofors (société suédoise qui aurai versé quelques 40 millions de dollars de pots de vin versés à des politiciens ; cette affaire se traduira par un échec du Parti du Congrès lors des élections de 1989.

L’intervention militaire de son gouvernement, de juillet 77 à mars 1990 dans la guerre civile opposant le gouvernement du Sri Lanka aux indépendantistes tamouls conduira à son assassinat en 1991, quelques jours à peine avant un nouveau scrutin où il partait favori, et qui, de fait, se solde par une victoire du Congrès.

 

La logique dynastique voudrait alors que Rajiv soit remplacé par sa veuve, Sonia. Elle s’y refuse. Le pouvoir échoit à Pamulaparthi  Venkata  Narasimha Rao, un Indien du Sud à la peau sombre. Cette fois, ce n’est plus un gouvernement par procuration : Rao, septuagénaire, est un homme d’Etat sûr de lui-même, de sa légitimité, de ses idées. Les Gandhi semblent s’effacer, et la République l’emporter enfin sur la monarchie. Cette évolution s’accélère avec l’arrivée au pouvoir, en 1996, du BJP, un parti conservateur hindouiste dirigé par Atal Bihari Vajpayee. Cette formation reste aux affaires pendant près d’une décennie, gagne plusieurs élections. L’Inde est entrée dans un régime de véritable alternance.

 

Sonia Gandhi

 

Sonia est née en 1946 en Italie et est catholique ; elle épouse Rajiv Gandhi en 1968. Elle devient citoyenne indienne en 1983 et cette nouvelle nationalité restera toujours un sujet de controverse. Jusqu’en 1991, date de l’assassinat de son mari, elle ne s’occupe pas de politique. Mais la mort de son mari, le Parti du Congrès exerce de fortes pressions sur elle, lui demandant de perpétuer la tradition dynastique.

 

En 1998 elle entre en politique et prend la présidence du Parti et en 2004 elle mène son parti à la victoire aux élections générales et la logique voudrait qu’il accède au poste de premier ministre mais ses ennemis rappellent ses origines étrangères et la formation d’une coalition s’avère difficile ; elle décline finalement le poste au profit de Manmohan Singh. Ce choix s’avèrera judicieux. Manmohan Singh n’est pas un politique, c’est un économiste et un haut-fonctionnaire international. Son âge ne lui permet pas d’entrer en compétition avec les dirigeants du Parti du Congrès et pour Sonia c’est un excellent moyen de gagner du temps pour préparer son fils Rahul à la plus haute destinée.



Rahul Gandhi

Les regards se tournent maintenant vers Rahul Gandhi qui, pour beaucoup, incarne la continuité naturelle de la dynastie Nehru-Gandhi. Né en 1970, il a effectué une partie de ses études aux USA et au Royaume-Uni. Il est Secrétaire Général du Parti du Congrès et a été élu député en 2004 dans l'Uttar Pradesh; il vient juste de se faire réélire avec une confortable avance sur son adversaire.

Rahul est assurément le successeur de la dynastie et jouit d'une forte popularité. Son charisme est incontestable et il faut le voir s'incliner religieusement vers les foules qui se pressent pour l'écouter pour comprendre la relation particulière qu'il a avec le peuple indien. Mais il devra faire ses preuves car jusqu'à présent il n'a occupé aucun poste gouvernemental et il ne fait pas partie du gouvernement qui vient d'être formé.


On voit mal cependant, aujourd'hui, qui pourrait contester à Rahul le poste de Président du Parti du Congrès (il en est aujourd'hui le Secrétaire Général) lorsque Sonia mettra un terme à sa vie politique. Tout indique qu'elle le fera lorsqu'elle sentira que son fils est prêt à prendre la relève. 




Sources : Michel Gurfinkiel, Fabienne-Shanti Desjardins

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Loulou 09/06/2009 16:54

Bravo pour la série d'articles, passionnants, tout comme l'est ce pays, mais vous le rendez clair (malgré sa complexité) et accessible....
Continuez !
à bientôt
Loulou

Olivia et Geoffroy 13/06/2009 06:12


Merci Nathalie de votre message. Oui effectivement on essaye d'expliquer l'Inde...


Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02