Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 13:15

Cet article aurait pu en fait s'intituler : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vaches en Inde (et que vous ne saviez pas à qui demander...). Au début c'est simpe, on se dit ben oui les vaches sont sacrées en Inde, ce que l'on a tous appris en lisant Tintin... mais en fait, et là nous sommes désolés pour vous, c'est plus compliqué et surtout plus vaste. On aurait aimé se contenter d'un court article genre "le bonheur est dans le pré", mais dés qu'on commence à creuser ce sujet, on découvre des tas de choses... C'est hélas le cas de beaucoup de sujets "indiens" que l'on ne peut pas traiter en trois lignes ! Bon, mais puisque vous insistez, on va faire un gros effort de synthèse et tout vous dire (brièvement) sur les vaches en Inde...

 

Les hindous disent volontiers que le mouton est aux chrétiens ce que la vache est à l’hindouisme ! Oui sauf que les chrétiens ne s’interdisent pas de manger du mouton ! Il n’empêche, la vache est devenue le symbole de l’hindouisme et si on remonte aux origines, Krishna (l’avatar de Vishnu) n’était-il pas cow-boy (en fait garçon vacher) et le taureau n’était-il pas l’animal monté par le dieu Shiva ?

 

Nous n’entrerons pas dans la distinction entre vaches et buffalos car là, même les hindous ne sont pas d’accord entre eux, les dalits (intouchables) semblant préférer les buffalos comme symbolisme de l’hindousime, alors que la tendance dominante, menée par les brahmanes, privilégie nettement la vache pour plein de raisons différentes, l’une d’elles étant que les buffalos sont noirs et que cela fait sale ! N’y voyez pas du tout de racisme, mais bien un débat séculaire des théologiens hindous. Donc limitons-nous aux  vaches, c’est bien suffisant.

 

Du reste, les vaches sont bien plus nombreuses et l’Inde compte 200 millions de vaches (à comparer à nos 8 millions de vaches gauloises !) et seulement 90 millions de buffles. Mais avec 200 millions de vaches c’est quand même 30% des vaches mondiales ! Le jour où le pays cessera d’être végétarien, cela devrait se passer sans trop de problème !

 

Mais on s’éloigne. Revenons vers les bons pâturages, notre sujet, la vache en Inde et une question nous hante l’esprit, pourquoi cet animal est-il sacré ?

 

La vache est considérée par les hindous comme un être (on n’a pas dit humain) qui donne beaucoup (le lait) et ne demande rien (ce serait bien si les humains étaient comme çà !).

 

La vache n’est cependant pas adorée comme une divinité, elle est simplement sacrée et dans certains temples on suit un rituel dédié à la vache le premier et le douzième mois du calendrier hindou.

 

La vache est, de plus, considérée comme indispensable aux sacrifices religieux dans la mesure où elle produit du beurre qui, mélangé à du coton, sert à fabriquer les cierges. Fallait y penser !

 

Mais surtout, donnant aux hommes du lait, la vache est vraiment « la mère du monde ».

 

De plus, la bouse de vache est considérée (et est utilisée) comme un désinfectant et sert aussi de combustible dans les foyers des campagnes (mélangée à de la paille, séchée et découpée en galettes, hummm).

 

Tout ceci n’empêche pas les hindous de se quereller sur le fait de savoir si les ancêtres hindous ne mangeaient pas de la viande de boeuf ? Gandhi le prétendait, et d’autres avec lui, mais cela serait une très vieille coutume. Aujourd’hui, la question n’est plus posée, et dans certains Etats ou dans certaines villes, consommer ou  même vendre de la viande de boeuf est purement et simplement interdit.

 

Les problèmes avec les vaches sont cependant nombreux. En effet les créatures se promènent librement un peu partout allant jusque dans le coeur des villes, provoquant des embouteillages, mangeant les poubelles… Nous avons fini par comprendre pourquoi il y avait autant de vaches qui se promenaient ainsi ; si une vache meurt dans la ferme, le fermier est obligé de faire le tour de toutes les villes sacrées d’Inde ! Donc quand la vache vieillit ou ne donne plus de lait, le fermier l’abandonne ; mais ce n’est pas un problème pour la vache car les indiens offrent la premier galette de leur repas à l’animal sacré (ce qui me nous rappelle un ancien Président, avec le désormais célèbre "devine qui vient dîner chez nous ce soir"?).


Revenons au lait, vrai sujet, car 50% de la production du lait serait vendue sur le marché informel, sans aucun contrôle… ni pasteurisation et on imagine la teneur du lait après que la vache ait ingurgité trois poubelles de restaurants chinois ou deux paniers de déchets après le marché aux poissons !

Mais les indiens réagissent et ont mis en place un programme original.

Des mini puces électroniques, véritables plaques d’immatriculation, sont avalées par les vaches et se logent dans l’un des quatre estomacs (si vous aviez oublié que la vache avait 4 estomacs, vous avez du sauter la classe de CM2) où elles restent (alors que les téléphones portables avalés sont restitués par les voies naturelles… allez comprendre) ; cela permet d’identifier les propriétaires des animaux au comportement perturbateur.

 

Ces puces doivent en fait surtout permettre aux autorités du pays de stopper les fraudes aux subventions dans l’agriculture ; en effet, les fermiers avaient l’habitude de se prêter des vaches entre eux au moment du « comptage », fait par les autorités, des troupeaux, assiette de calcul des subventions (c'est hélas la seule situation où la vache est associée à une assiette...) ; comme tout est grand dans ce pays, cela fait quand même une petite somme de 500 millions de dollars de fraude par an ! La petite puce va donc peut-être permettre de régler un grand problème !

 

Jusque là, vous suivez sans trop de mal et tout va bien.

 

Mais hélas la vache s’invite dans la sphère politique et cela va se compliquer !

 

Le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS) qui est un vieux parti politique, extrémiste hindou (proche de l’idéologie nazie hélas), vient d’annoncer qu’il était en train de mettre au point une boisson pour concurrencer le Coca, Pepsi… à base d’urine de vache ! Sera-ce le Cow-ca Cow-là ? Non le nom est déjà trouvé en hindi (gau jal) et pourrait par se traduire par « eau de vache ». Si le RSS se lance dans le débit de boisson, c’est bien évidemment par motivation idéologique ! Retour aux sources (si l’on peut dire) et chasse aux boissons occidentales, on est en plein délire nationaliste extrémiste. Espérons que l’on ne va pas déterrer la vache de guerre !

 

Si l’on fait un grand saut à reculons dans le temps, mais toujours en Inde, à une époque antérieure à la construction des pyramides (pas celle du Louvre), les indiens avaient cessé d’être des nomades pour devenir des agriculteurs. La vache était la mesure de la richesse et le commerce se réglait en nombre de vaches, tout comme les cadeaux, les dots etc… Et quand les Maharadjas frappaient monnaie, les pièces n’avaient pas de cours légal dans les campagnes et la vache était en fait l’unité monétaire ; cela amuse évidemment le banquier que je suis, car quand j’étais petit je plantais des pièces dans la terre en espérant qu’elles donneraient vie à des arbustes aux nombreuses branches pleine de pièces… Cela nous amuse aussi car si l’unité monétaire est la vache, on se dit que l’on rend ainsi impossible toute fabrication de faux de billets, pardon de fausses vaches ! Evidemment après on peut élaborer toute une théorie sur le cours de change entre la vache, le taureau, le buffalo…

 

La vache est aussi bien présente dans la mythologie. L’une des légendes les plus connues est celle d’un couple royal auquel un gourou (çà c’est un sacré job en Inde) avait ordonné de prendre soin d’une vache blanche. Un jour un tigre surgit et voulut attaquer la vache ; le roi se mit à genoux, supplia et finit par s’offrir comme victime à la place de la vache ; et soudain la déesse Dourga (elle-même vous vous rendez compte !) apparut et jeta une pluie de fleurs et dit au roi qu’elle avait voulu vérifier sa dévotion à la vache sacrée. Et dans l’année le couple royal eut un enfant ! (la vraie légende est cent fois plus longue, nous vous épargnons…).

Dans les croyances indiennes, on croit que l’on ne peut atteindre le Paradis qu’en traversant une rivière mythique en tenant la queue d’une vache.

 

Beaucoup d’organismes ou d’Institutions s’occupent de protéger la vache en Inde et la place de la vache est tellement forte qu’un mouvement s’est dessiné pour demander au gouvernement de remplacer le tigre, qui est l’animal national de l’Inde, par un autre animal! Si certains ont proposé la vache, d’autres ont proposé la chèvre, le singe, l’âne ou le rat. Au rythme de disparition des tigres, cela se fera sans doute naturellement, mais le choix du nouvel animal donnera lieu à de vifs débats. Et ici rien n’est simple !

 

Mais nous, on aurait préféré, si ce changement doit avoir lieu, que ce soit l’éléphant !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie 06/03/2009 09:29

Merci Geoffroy pour cet article très intéressant !! A l'époque, Akbar avait aussi énormément de problèmes avec les cavaliers de son armée. Selon le nombre de chevaux en leur possession, ils avait droit à une rémunération de l'état pour les entretenir.
Lors des comptages des chevaux, ils se les passaient d'un cavalier à l'autre afin de toucher plus. La solution la plus simple à été trouvée : Akbar a fait tatouer tous les chevaux afin d'arrêter les tricheries.

Olivia et Geoffroy 07/03/2009 04:34


Merci Marie de ce commentaire et de cette précision. Cet article est, comme pour la plupart, écrit à quatre mains. Quand l'un écrit un article au départ, l'autre l'enrichit de ses remarques et
l'améliore.
Akbar a été un personnage étonnant et peut-être écrirons-nous sur lui un jour. Nous ignorions bien sûr la précision que vous apportez. Ces façons de faire sont bien cavalières ! En tout cas Akbar
avait une passion pour les chevaux mais pour des raisons d'emploi tactique et d'efficacité toute militaire (c'était son dada...) et il inspectait de très près sa cavalerie. Il a en revanche
délaissé la composante navale de ses forces.
 


Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02