Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 13:53

Vivre à Bombay a-t-il été difficile ?

 

Julien : Vivre à Bombay a été une expérience très difficile. Nous sommes arrivés au début de la mousson, il pleuvait tout le temps, nous n'avions pas d'appartements et dormions dans un internat digne d'un roman de Zola.

 

Nous avons eu des difficultés à trouver nos repères, ne serait-ce que pour s'alimenter, notamment en viande et produits frais. De plus la ville est très bruyante avec la circulation, les travaux et la densité de population.

 

Nous prenons le taxi pour nous rendre au collège et nous manquons de passer l'arme à gauche à chaque virage. Nous n'arrivons pas vraiment frais et dispos en cours à 8h !

 

Lou : Au début, j’ai trouvé la ville très bruyante, polluée, très peuplée et fatigante à vivre au quotidien mais Bombay est également pleine de charme et je me suis très vite attachée et plutôt bien habituée. Nous vivons également dans un quartier très agréable, avec tout sur place.

Je pense aussi que le fait que la vie soit nettement moins chère offre pas mal de confort on peut se permettre d’aller souvent au restaurant, prendre le taxi pour aller en cours, voyager etc… Ces facilités permettent de mieux s’habituer aux cotés un peu durs de l’Inde comme la pauvreté et la misère à laquelle nous sommes confrontées.

 

Morgane : Les 2 premiers mois sont passés très vite. Il a d’abord fallu trouver un appartement, puis s’installer, on a découvert la ville, la vie, tout étant très nouveau on avait très peu de temps pour se poser des questions.

2 mois après mon arrivée, 2 amis sont arrivés, nous avons voyagés en Inde.

Durant ces 3 mois, je n’ai perçu aucun des inconvénients que l’on peut avoir à vivre à Bombay.

Et puis, en finissant par trouver nos repères et nos habitudes, j’ai commencé à voir le « mauvais » coté de la ville : le bruit (surtout la nuit) tous les problèmes que nous avons avec notre appartement, la famille et les amis laissés en France ….

Ce sont autant d’inconvénients, mais qui ne suffisent pas à me faire regretter d’être venue à Bombay.

Pour avoir vu quelques autres endroits où vivre, je pense que Bombay n’est pas la ville la plus agréable à vivre, et pourtant je m’y sens bien aujourd’hui, et je ne trouve pas que cela soit difficile une fois que l’on a trouvé nos habitudes.

 

Quel bilan tirez-vous des cette expérience indienne ? Recommanderiez-vous à un étudiant français de tenter la même expérience ?

 

Julien : Indubitablement cette expérience indienne nous a fait gagner en maturité. Ce n'est pas quelque chose qu'on remarque soi-même mais plutôt son entourage. Je n'avais pas vu mes parents depuis 7 mois à Noël et ils ne m'ont pas reconnu. Selon eux j'avais beaucoup mûri.

 

Je suis vraiment très satisfait de cette expérience, je pense m'être adapté à une nouvelle culture, j'ai appris à vivre dans un pays en voie de développement.

 

Je recommande fermement de venir étudier en Inde. D'ailleurs chaque étudiant de mon école qui m'a contacté pour que je lui parle de Bombay, a reçu en retour un argumentaire pour tenter l'expérience !

 

D'ailleurs j'ai failli rester à Bombay pour mon master. J'avais l'opportunité de rester 1 semestre de plus. Cela ne s'est pas fait car mon envie de découvrir un autre pays était plus grande encore !

 

Lou : Je pense que l’Inde m’a d’abord permis de découvrir une culture et un mode de vie complètement différent de celui auquel j’étais habitué.

Cette expérience m’a aussi renseigné sur les conséquences d’habiter dans un pays étranger, devoir s’habituer à tout car l’on sait que l’on va rester un an, se sentir parfois étranger à tout. Je pense que c’est une expérience très enrichissante sur le plan  personnel et cela apprend à prendre sur soi.

J’ai rencontrés deux grosses difficultés en venant ici :  ne pas voir ses proches pendant des mois et des mois et ne pouvoir les appeler que rarement et aussi de devoir renoncer à beaucoup de choses auxquelles nous étions habitués.

 

Cette expérience a été comme une immersion dans une autre vie car nous suivons les mêmes cours que les autres élèves et  nous vivons selon un mode de vie indien.

 

J’étais un peu réticente au départ et j’avoue que ma mère m’a beaucoup poussée à partir. Mais, je suis finalement très heureuse d’être partie et je ne regrette pas du tout maintenant et j’ai d’ailleurs recommandé à tous les étudiants de deuxième année qui hésitaient à partir en Inde de franchir le pas.

 

Morgane : L’Inde me faisait rêver depuis des années, je voulais venir pour voir ce qu’il y avait de si différent ici. Y vivre est une expérience à part, faire partie de la société indienne m’a appris beaucoup de choses.

Par les voyages et au sein de Bombay j’ai compris un peu mieux ce que signifiaient les différences de culture. Cela fait maintenant 9 mois que je suis ici, et chaque instant a été un choc culturel pour moi. On s’habitue bien a la vie à l’indienne, mais j’ai vite compris qu’on ne pourra jamais vraiment se comprendre, les indiens me regarderont toujours comme l’étrangère et je ne saisirais jamais complètement les différentes facettes de leur histoire.

Difficile de faire un bilan de 9 mois, j’ai appris beaucoup sur moi d’abord je crois et puis sur ce que signifie « être français ».

Je crois que ce que j’ais préféré ici ce sont les voyages que j’ai fait à travers le nord et le sud du pays. Si le bilan est aussi positif, c’est en majorité grâce a ces heures passées en train à découvrir tous ces endroits si différents !

 

En janvier nous avons reçu une douzaine de mails d’étudiants de notre école qui se posaient cette question que nous connaissons bien : Partir ou non à Bombay ? En effet, l’heure était arrivée pour eux de prendre la décision que nous avons prise il y a un an !!

Et ma réponse fut toujours la même : L’Inde t’apportera beaucoup, si tu es prêt. Et si tu vis cette expérience a fond, peu de pays te donneront autant de satisfaction et t’apprendront autant.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

ganesh 09/03/2009 06:50

merci pour votre reponse. en effet j'ai une etudiante qui vient de passer son examen en francais avec de bonnes notes .
je parle egalement italien aussi .

ganesh 08/03/2009 16:46

Interview : être étudiant français à Bombay
bravo. bien racontées vos experiences,.
je suis indien du sud de l'inde. en temps partiels j'enseigne francais . disons que je me debrouille,. si vous venez dans le sud (madras) veuillez prendre contact avec moi . sera un vrai plaisir de vous rencontrer.

Olivia et Geoffroy 09/03/2009 04:19


Merci Ganesh de votre commentaire et bravo pour apprendre le français qui n'est pas une langue facile !  Nous allons quelques fois à Chennai et nous vous contacterons.  Bien cordialement.


léna 07/03/2009 12:28

Merci beaucoup pour votre proposition, elle n'est pas rentrée dans l'oreille d'une sourde ;) seulement, je dois d'abord m'assurer de plusieurs points importants concernant la fac parce que j'ai appris récemment que nous allions passer en LMD et donc beaucoup de choses vont changer! Je me tiens et vous tiens au courant par la même occasion:D Bon week-end à vous deux!

léna 06/03/2009 06:43

alors là, cela donne envie de partir tout de suite! Malheureusement les facs françaises de médecine n'organisent pas d'échanges d'élèves pour une année vers l'Inde. Et même pour les stages d'été, on doit se débrouiller tout seul pour tout trouver et faire signer une convention de stage par un chef de clinique d'un hôpital; vraiment pas facile du tout... Mais je ferais mon possible pour venir surtout que je suis indo-antillo-guyanaise, donc de couleur et je me demande quel regard j'aurais sur l'inde et quel regard les indiens auront vers moi...

Olivia et Geoffroy 07/03/2009 04:26


Merci Léna de votre commentaire et nous comprenons mieux votre inérêt pour l'Inde. Nous ne savons pas si vous avez déjà trouvé le stage que vous cherchez en milieu hospitalier, mais vous pouvez
toujours nous envoyer un mail (notre adresse figure dans la page "qui sommes-nous" ou "contact") avec votre CV et en précisnt ce que vous recherchez; nous connaissons indirectement deux médecins et
pas de problème pour que nous leur transmettions votre demande.
A propos de la dernière partie de votre commentaire (le regard que les indiens porteraient sur vous), nous n'avons pas la réponse. Il est clair (sans jeu de mot) que les différences de couleur ne
sont pas les différences les plus importantes, car ce qui prédomine ce sont les castes. Mais d'un autre coté lorsqu'on observe la couleur de peau des politiciens ou des acteurs/actrices, les
teints clairs sont largement plus nombreux. Je pense que pour les indiens ils vous considéreraient avant tout comme une étrangère et ensuite comme une française. Mais nous ne pensons pas que la
couleur de peau, dans votre cas, soit une réelle difficulté. De ce que je peux observer dans mon environnement professionnel, cela ne joue pas. A bientôt et n'hésitez pas à nus contacter, nous
sronsheureux de vous aider.


léna 06/03/2009 06:42

alors là, cela donne envie de partir tout de suite! Malheureusement les facs françaises de médecine n'organisent pas d'échanges d'élèves pour une année vers l'Inde. Et même pour les stages d'été, on doit se débrouiller tout seul pour tout trouver et faire signer une convention de stage par un chef de clinique d'un hôpital; vraiment pas facile du tout... Mais je ferais mon possible pour venir surtout que je suis indo-antillo-guyanaise, donc de couleur et je me demande quel regard j'aurais sur l'inde et quel regard les indiens auront vers moi...

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02