Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 13:00

Après mon petit article de lundi dernier sur le film Diamants sur Canapé, je ne pouvais en rester là et déjà cela m’évoquait la très belle carrière cinématographique de Blake Edwards et de sa comédie grandiose qui est La Party réalisée en 1968. Film qui à sa sortie avait été très froidement accueilli par les critiques et pourtant ce film est une succession de gags visuels dont on ne peut se lasser. Alors, je n’ai pu résister à revoir ce film maintes fois vus et j’ai savouré à nouveau  toutes les 105 minutes de ce film toujours avec le même émerveillement !

Le film ne se passe pas en Inde mais à Hollywood où un acteur indien en l’occurrence le génialissime Peter Sellers (le célèbre inspecteur Clouseau dans La Panthère Rose !!) est engagé comme petit figurant pour tenir le rôle d’un soldat indigène dévoué dans un remake de Gunga Din film de 1938 et inspiré d’une nouvelle de Rudyard Kipling. Hrundi V Bakshi est d’une telle maladresse qu’il fait exploser le décor. Le producteur exaspéré décide de mettre son nom sur une liste noire d’acteurs à ne plus employer mais par erreur, il sera inscrit sur la liste d’une soirée huppée.

Il se retrouve dans une somptueuse villa au milieu d’une faune étrange à laquelle il va tenter de se mêler. Il erre en accumulant les gaffes, auxquelles font écho celles d’un serveur de plus en plus ivre. Il arrive cependant à sympathiser avec une jeune starlette française, Michèle, dont il compromet l’hypothétique carrière. Lorsqu’un éléphant coloré de peinture (par la fille du propriétaire) se promène placidement au milieu des invités, il réagit aussitôt comme n'importe quel indien en criant à l’acte de sortilège et demande que l'animal soit lavé. Blake Edwards épingle le les hippies et  leur goût pour les hallucinogènes tout en se moquant du sujet de son film, un éléphant lancé au milieu d’un magasin de porcelaine !! Dans une atmosphère de fête, la villa est bientôt envahie par la mousse. Au petit matin, Bakshi quitte tranquillement les lieux dévastés au milieu de la panique générale et de l’activité fébrile des secours. Ravi de l’excellente soirée qu’il a passé,  il dépose Michèle devant chez elle avec la promesse de la revoir.

"La party" est considéré comme un chez d’œuvre en matière de construction et d’invention comiques. Blake Edwards pousse le burlesque à son point extrême sur la logique de l’absurde où chaque incident engendre un gag et chaque gag un incident supplémentaire !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Olivia 11/01/2009 19:55

Merci François pour ces supers commentaires, merci aussi à Peter Sellers d'avoir inspiré de jeunes musiciens français ... Film d'anthologie qui pour moi ne tombera jamais dans la désuétude ! Le cinéma me manque affreusement ici, alors vivement notre petit retour à Paris pour se plonger dans la vie culturelle et nous voir, nous serons dans notre si jolie capitale du 31 janvier au 8 février !

François DAVIN 11/01/2009 15:52

Et si je dis "Birdy Nam nam", j'imagine que ça rappellera immédiatement une scène du film.
;-)
Quel extraordinaire rôle pour Peter Sellers.

François DAVIN 11/01/2009 15:50

Un film d'anthologie ! j'encourage effectivement tous ceux qui ne l'ont pas vu à louer le DVD. Excellent soirée assurée.
Du Tati américain !
Beaucoup de sketches modernes ont découlé de ce film.

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02