Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 12:51

Ce mémoire sur la situation des Anglais et des Français en Inde au milieu du XVIII° siècle est la transcription d’un manuscrit détenu par le Service Historique de la Défense. Il comprend 32 feuillets d’une écriture dense. Il a été écrit à Pondichéry et est daté du 15 novembre 1759, mais il ne comporte pas de signature permettant d’identifier avec certitude l’auteur. Un billet, lui aussi non signé, est intercalé dans le mémoire et émet l’hypothèse, d’après un avis de 1923 de monsieur Martineau, ancien gouverneur de l’Inde, que l’auteur serait Law de Lauriston : Jean Law de Lauriston, comte de Tancarville, brigadier d’infanterie, commandant les troupes françaises dans l’Inde, est né à Paris le 5 octobre 1719 et y est décédé le 16 juillet 1797. Il était le neveu du fondateur de la 2e Compagnie des Indes, le célèbre financier John Law. Il est parti aux Indes vers 1742 où il entame une brillante carrière d’administrateur sous le régime de la Compagnie et du Roi. Il est successivement directeur de la loge de Cassimbazar (1747), Conseiller au Conseil supérieur de Pondichéry (1752), commandant général des Etablissements français en Indes orientales, puis gouverneur de Pondichéry (à partir de 1764). Intelligent et entreprenant, très au fait des affaires de l’Inde, où il sait fort bien asseoir sa fortune, il rencontre Surville qui en 1765 le conduit à Pondichéry sur Le Duc de Praslin et discute avec lui des possibilités commerciales que l’on pourrait développer dans les colonies. Il est rappelé de l’Inde en 1776.


Nous publions en deux parties cet article, en espérant que, comme nous, vous aimerez cette écriture du XVIII° siècle pleine de style. 


La transcription du texte a été accompagnée par une modernisation du texte pour l’orthographe afin d’en faciliter la lecture (faite par le Service Historique de la Défense)

 

Le contexte historique

 

Tout semble calme en Inde mais la guerre fait rage en Europe ; c’est la guerre de Succession d’Autriche. Les Anglais veulent casser l’activité commerciale de la France en Asie. En 1741, Joseph-François Dupleix est nommé gouverneur en Inde. En septembre 1746, de La Bourdonnais s’empare de Madras et l’amiral anglais Boscawen est vaincu à Pondichéry en 1748. Les Français et les Anglais signent alors un traité de paix à Aix-la-Chapelle. Les Français échangent Madras contre des territoires en Amérique du Nord.
Dupleix essaye de ruiner le commerce anglais en Inde du sud en établissant une sorte de protectorat. Mais cette ingérence agace les actionnaires de la Compagnie des Indes française et en 1754 Dupleix est rappelé en France. Il est alors remplacé par Charles Godeheu qui a pour mission de signer des traités avec les Anglais. Il leur redonne ainsi Madras.

 

 

Mémoire sur la situation présente des Anglais et des Français dans l’Inde

Les affaires de l’action française dans l’Inde, méritent toutes l’attention du Ministre de la Compagnie ; elles sont aujourd’hui dans un délabrement qui exige de prompts remèdes. On y est tellement épuisé de toutes espèces de moyens et de ressources, que si la guerre continue, et qu’on ne remédie pas promptement au mal présent, la Compagnie doit s’attendre à la ruine prochaine des établissements qui lui restent dans l’Inde. La paix est aujourd’hui le plus grand bien qui puisse nous arriver, et comme Dieu peut la donner lorsqu’on y pensera le moins, mon dessein est, dans cet écrit, de faire part de mes réflexions sur l’accommodement qu’il sera nécessaire de faire avec les Anglais pour y assurer l’état de l’une et de l’autre nation. Nous nous étions en vain flatté de nous y procurer une supériorité des idées. Le coup est manqué. Si la justice et la raison présidaient aux traités, les deux nations devraient moins se régler sur la situation respective où elles se trouveront à la paix, pour faire un accord entre elles, que sur l’intérêt que l’une et l’autre ont au rétablissement de la tranquillité.

                                                                                            A SUIVRE

Partager cet article

Repost0

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02