Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 08:57

Le Salon de musique film indien réalisé en 1958 par Satyajit Ray. Quatrième long métrage du cinéaste bengali.

A l’occasion de l’initiation sacrée du fils de son voisin, Biswamghar grand propriétaire terrien et ruiné revit celle de son propre fils. Sa femme et leur fils s’absentent pour quelques jours, le mari irrité par les attitudes de parvenu du voisin organise le même jour une fête pour essayer de le remettre à sa place et impose par messages à sa famille de revenir pour cette occasion mais au cours de celle-ci il apprend qu’ils ont été emportés par une tempête. La vie de Biswamghar s’arrête et ne veut plus entendre de musique. On revient au présent : Biswamghar décide de redonner une fête. A la fin de celle-ci, il humilie le parvenu. Au levé du jour il monte le cheva préféré de son fils mais le cheval se cabre, il tombe et meurt.


Ce chef d’œuvre évoque certaines traditions aristocratiques suivies par les Zamindars grands propriétaires terriens d’autrefois.  Dans leur immense résidence, il y avait un salon de musique où étaient données de somptueuses et ruineuses réceptions où se produisaient les meilleurs musiciens et danseuses. Biswamghar est le dernier d’une longue lignée et il va procéder à la destruction de sa famille et de lui-même dans le désir d’humilier une nouvelle bourgeoisie. Cette nouvelle bourgeoisie veut se hisser au même rang que Biswanghar et est admirablement restituée, analysée par Satyajit Ray  au moyen d’attitudes et de plans qui assimilent ses membres à de vulgaires parvenus. Cette décadence est faite par l’intermédiaire de la musique qui fascine le héros au point de le détruire et de parvenir à sa mort. Ce film est une allégorie de la beauté et du sublime mais aussi de la décadence de toutes choses.


« Le Salon de musique c’est le Guépard, c’est La Cerisaie à la mode indienne. Mais c’est aussi un film si beau, si simple, si envoûtant qu’il en devient universel » résume Télérama.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Films
commenter cet article

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02