Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 16:09

Suite de l'article publié hier...

— Je ne suis pas plus menteur que vous autres les humains. Avez-vous jamais tenu vos promesses envers les animaux? Sais-tu comment on nous traite, nous les tigres et la plupart des autres êtres de la création? Comme des sauvages ! Ce qui vous intéresse, c’est notre viande, notre peau, notre lait, notre ivoire… Vous nous massacrez sans

vous poser de question et tant pis pour nous ! Nous sommes vos esclaves parce que vous croyez que nous sommes vos inférieurs. Quelle erreur ! Devant cette avalanche de récriminations, le saint homme se tut, il se disait qu’il devait gagner du temps mais ne pouvait que reconnaître la véracité de tout ce que lui disait le tigre, très remonté, dont la diatribe ne tarissait pas.

— C’est vrai que vous êtes souvent les plus forts. Nous, nous n’avons pas d’armes pour vous chasser et ce n’est pas nous qui détruisons les forêts où nous vivons en paix  sans vous agresser. Le tigre conclut laconiquement :

— Voilà pourquoi je vais te manger.

Le saint homme tenta une dernière fois de parlementer.

— Moi, je ne suis pas comme ça. Je n’ai jamais fait de mal à une mouche, jamais mangé de viande ni de poisson et pas même de l’ail ou de l’oignon ! Tu ne peux pas  me traiter comme les autres, tiens ta parole : je t’ai sauvé la vie, épargne la mienne.

Le tigre royal réfléchit un moment. Il semblait ébranlé par les arguments du pèlerin.

— Je vais te donner une chance. Nous allons continuer ensemble ton chemin vers Puri. Les cinq premiers animaux que nous rencontrerons, nous leur demanderons ce qu’ils pensent des hommes et s’ils méritent d’avoir la vie sauve. Si un seul va dans ce sens, je ne te mangerai pas, sinon tu finiras dans mon estomac et je ne laisserai sur ce chemin que ton bâton et ta dernière calebasse. Le saint homme accepta le marché. Franchement,  avait-il le choix ?

À la première croisée des chemins ils rencontrèrent un crocodile qui traversait sans se presser. Le tigre le héla poliment.

— Bonjour frère crocodile. Excuse-moi de te retarder un instant mais je voudrais savoir ce que tu penses des humains. Savent-ils respecter votre race et votre place dans le monde?

— Oh, moi, tu sais, dit le crocodile en baillant, je ne connais que mon marécage et bien peu le vaste monde. Mais je vois trop souvent des hommes qui viennent chez nous capturer les plus jeunes pour les manger ou qui s’attaquent à nous les anciens pour arracher notre peau. Ils en font des sacs et des chaussures pour les gens de la ville. Moi qui vous parle, j’ai eu bien du mal, plusieurs fois, à échapper à leur poursuite et à une fin terrible. Je te le dis, frère tigre, les hommes ne sont pas bons. Ils sont cruels, menteurs et cupides. Le tigre le remercia et fit un petit sourire en coin au saint homme qui avait pâli en entendant les paroles sévères du crocodile. Et ils continuèrent à cheminer entre les rizières. À l’orée d’un petit bosquet, ils aperçurent un paon qui s’entraînait à faire la roue.

— Bonjour frère paon, dit le tigre. Je ne te retiendrai pas longtemps mais je voudrais avoir ton avis sur les humains.

Sont-ils bons ou mauvais ?

— Les hommes, répondit le paon, ce sont des perfides et des ingrats. Nous vivons heureux en embellissant la nature de nos brillantes couleurs et les hommes ne cessent de nous capturer pour nous maintenir en captivité dans de petits enclos où l’on vole les oeufs de nos femelles, nos futurs enfants, et nos plus belles plumes. Nous finissons rôtis à la broche au-dessus d’un feu d’herbes odorantes. Non, les hommes ne sont pas bons, ils sont vaniteux, avides et sans pitié. Le tigre remercia le bel animal et fit un petit signe de tête au pélerin qui regarda ses pieds tuméfiés et continua sa marche. Près d’un ruisseau ils aperçurent un serpent qui se désaltérait.

A SUIVRE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02