Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 15:06

(*Titre de The Hindustan Times)

 
Je ne pouvais en rester là sur le vin, même si aujourd’hui la consommation est encore très faible environ 4ml par an et par habitant, le marché commence à se développer notamment dans certaines grandes villes et dans la prochaine décennie devrait augmenter de 25 % par an. Il n’est plus rare de voir des jeunes femmes déjeuner dans des restaurants et commander un verre ou deux de vin surtout indien ou australien, nos vins français étant chers et finalement peu présents sur les cartes contrairement à nos voisins italiens ! Les indiens apprécient un étiquetage clair simple avec le nom du cépage. Le nom du domaine ou du château n’est pas important. Ils raisonnent plus en terme de marque et ne veulent pas d’un vaste choix de vin qui compliquerait leur décision.  Certains restaurants peuvent proposer un seul ou deux vins et les bouteilles sont directement montrées à la table des hôtes !

La marque Sula est devenue en huit années le deuxième producteur de vin indien. Les vignobles sont situés dans le nord de l’Etat du Maharasthra à Nasik capitale du vin (environ 200 km de Bombay) connu pas seulement pour ses vignobles mais aussi pour un très célèbre temple hindou où les bombaikars vont s’y recueillir en famille.  Cette exploitation est très moderne et des séances de dégustation sont proposées aux visiteurs encore peu nombreux, il est vrai pour l’instant que le tourisme viticole n’en n'est qu’à ses balbutiements. La superficie des vignes de Sula est de 800 hectares, une partie est sous traitée auprès d’agriculteurs qui sont passés de la culture du raisin de table à celle du raisin pour la viticulture et c’est devenu pour eux un investissement rentable, leur raisin est vendu quatre fois plus cher. Les cépages viennent d’Europe ou des Etats-Unis. 

Contrairement à la majeure partie des propriétés viticoles françaises le jus de raisin est vinifié dans des cuves inoxydables.  La croissance annuelle de Sula est de 100 % depuis la première année !


Voici le grand patron Rajeev Samant !!

La marque a choisi d’être très facilement identifiable avec un soleil en référence à l’emblème des maharadjahs , les bouteilles n’ont pas de bouchon en liège mais c’est une capsule à dévisser hormis pour « le vin blanc pétillant » et veulent avant tout produire des vins jeunes faciles à boire et s’inspirent beaucoup des techniques du nouveau monde. La marque Sula est présente dans tous les points de vente et sur toutes les cartes de restaurant à un prix abordable. Cela marche très bien et aujourd’hui le marketing, la communication autour du vin est très présente dans la vie de tous les jours cela passe par une publicité, un article dans un journal, une invitation pour une dégustation ou bien des marques d’alcool qui sponsorisent des fêtes …

Tout ce contexte favorable me donne pas mal d’idées surtout grâce à ma sœur qui est une grande spécialiste dans ce domaine et nous nous efforçons d’un continent à l’autre de voir s’il n’y aurait pas une belle possibilité pour imposer quelques vins français qui pourraient correspondre aux attentes des indiens !

Affaire à suivre, conseils et commentaires précieux sont les bienvenus ….

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Olivia 11/09/2008 13:07

Je compte bien sur l'aide de ma chère soeur et de son mari !!

Marie-Victoire 11/09/2008 12:39

Très intéressant ton article. La marque Sula a l'air d'avoir tout compris: simplicité, facile à boire, abordable avec un bon marketing et communication comme appui... Olivia si tu continues comme ça, tu seras une plus grande spécialiste que moi!

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02