Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 16:28

Demain vendredi 15 août, l'Inde fête l'anniversaire de son Indépendance. La nation indienne va se retrouver autour des couleurs de son drapeau (safran, blanc, vert) et afficher sa fierté nationale. On peut percevoir cette fierté autour de nous. Mais d'abord un peu d'Histoire... 

Le 15 août 1947, l'Inde et le Pakistan deviennent officiellement indépendants.
C'est l'aboutissement de longues et douloureuses tractations entre le colonisateur britannique et les Indiens mais plus encore entre les Indiens eux-mêmes (les Anglais s'étaient pour la plupart résignés à quitter les Indes dès 1930).

Le parti du Congrès, qui regroupe les élites hindoues, réclame dès le début du XXe siècle l'autonomie, voire l'indépendance. La Ligue musulmane, toute aussi désireuse de voir partir les Anglais, exige la création d'un État proprement musulman, le Pakistan. Son chef, Mohamed Ali Jinnah, récuse tout idée de confédération entre cet État et la future Union indienne. Il entretient ses coreligionnaires dans la conviction qu'ils ne pourront jamais vivre en paix s'ils sont en minorité face aux hindous et les appelle à une journée d'action directe, le 16 août 1946. Il s'ensuit plusieurs milliers de morts rien qu'à Calcutta !

Les Britanniques n'en confient pas moins la direction du British Raj à un gouvernement intérimaire dirigé par le pandit Jawaharlal Nehru, compagnon de route de Gandhi. Ils convoquent par ailleurs une assemblée constituante en décembre 1946 mais celle-ci est boycottée par la Ligue musulmane. Les affrontements sanglants entre les deux communautés commencent à se multiplier.

En février 1947, Londres dépêche lord Louis Mountbatten en qualité de vice-roi. Le cousin de la future reine Elizabeth II, homme remarquable et brillantissime, qui s'est comporté en héros sur le front birman, face aux Japonais, doit négocier les modalités de l'indépendance et éviter la partition du pays. La préférence de Nehru va à un État centralisé pour prévenir aussi bien la création du Pakistan que la sécession de tel ou tel État princier. Il doit aussi faire face aux extrémistes de son propre camp qui réclament la création d'un État purement hindou, l'Hindoustan, pour faire pendant au futur Pakistan.

Lord Mountbatten cultive d'excellentes relations avec Nehru, lequel devient par ailleurs l'amant de sa séduisante femme ! Mais il désespère de préserver l'unité du British Raj et, en désespoir de cause, choisit d'accélérer le processus d'indépendance, quoiqu'il en coûte. Finalement, la passation des pouvoirs entre le vice-roi et le Premier ministre a lieu comme prévu le 15 août 1947, à Delhi, au fort Rouge, l'ancien palais des empereurs moghols. La fête est réussie, malgré l'absence de Gandhi, plongé dans un nouveau jeûne en guise de protestation contre la partition, qu'il qualifie à juste titre de «vivisection».

Les souverains des 340 États princiers qui composent l'Inde acceptent presque tous de rejoindre la future Union en échange de généreuses compensations. L'exception la plus notable est le souverain musulman d'Hyderabad, au coeur du pays. Celui-là ne se ralliera qu'en 1948, sous la contrainte.

Tandis que les Britanniques se retirent avec soulagement, Ali Jinnah proclame à Lahore l'indépendance du Pakistan... 

Hier les salariés de la banque avaient reçu un mail leur rappelant l'importance de la fête nationale et leur suggérant de refléter dans leur tenue vestimentaire les couleurs nationales. Ce matin, effectivement, un certain nombre d'indiens, en réalité beaucoup plus de femmes que d'hommes, portaient des vêtements aux couleurs du drapeau national. A ma grande surprise, on m'a demandé d'être le "juge" de ces efforts vestimentaires et me voilà, avec le responsable de la communication, en train de faire le tour des étages des deux immeubles de la banque à la recherche de ceux et celles que nous devions distinguer ! 5 salarié(e)s seront ainsi cités et mis à l'honneur ! On voit mal la même intiative en France le 14 juillet et il ne reste que les grands événements sportifs pour oser afficher sa couleur nationale ! Notre chauffeur qui lui n'avait pas reçu de mail, est spontanément venu ce matin avec deux petits drapeaux qu'il a fixé sur le tableau de bord de la voiture.
Cette identité indienne a quelque chose de surprenant car elle rassemble plus d'un milliard de personnes qui vivent, depuis leur naissance, et cohabitent au mileu d'importantes différences : langues, religions, niveaux de vie. Cette Union Indienne est bien une union de grandes différences.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02