Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 15:31

La raison professionnelle de mon déplacement à Kochi est de mieux connaître une entreprise de courtage actions avec laquelle nous avons des liens trés forts. Cette entreprise est une des nombreuses success stories de l'Inde. Son fondateur, qui en est toujours le directeur général, est un indien issu d'une caste moyenne et dont le père était un haut responsable du Parti Communiste du Kérala. Oui car au Kérala, comme dans d'autres Etats, il y a eu une forte influence communiste. Cela s'explique par les conditions très dures dans lesquelles les basses castes étaient traitées dans un passé pas si lointain et aussi bien sûr par les conséquences de l'ancienne et longue "amitié" entre l'Inde et l'ex-URSS.
Ce businessman, avec lequel j'ai passé deux heures ce matin, a été un visonnaire.

Il a créé sa société avec quelques milliers de dollars et a décidé d'être différents des autres sociétés de courtage en étant complètement éthique vis à vis de ses clients, à une époque où ce genre de sociétés se livraient à des pratiques douteuses. Puis il a convaincu le gouvernement de l'Etat du Kérala de l'aider à développer sa société pour qu'il y ait au moins une société de courtage honnête au Kérala et l'a fait entrer à son capital. Il a ensuite été le premier à introduire le courtage sur internet...
C'est aujourd'hui une personnalité reconnue dans le milieu des affaires et écoutée.  Hier soir, il nous avait invité avec sa femme à diner et Olivia et moi avons écouté avec beaucoup d'intérêt ses commentaires  sur l'Inde et le Kérala. Il nous confirme que si la classe politique
est corrompue, l'Inde a la chance d'avoir un Premier Ministre propre et trés compétent.

Il a toujours misé sur de fortes valeurs éthiques, interdisant à sa famille de travailler pour sa société. Aujourd'hui il est à la tête d'un patrimoine conséquent et sa femme est professeur de statistiques avec un salaire de 500 € par mois. Il prévoit de prendre sa retraite dans 4 ans et veut créer une Université avec son propre argent. 
Sa société se développe et emploie aujourd'hui plus de 3000 personnes; l'une des grandes difficultés de ces sociétés est de conserver ses employés, car le marché se développe et les talents sont chassés en permanence. Le turn over des salariés de de 25% par an ce qui est énorme pour nous, habituel en Inde. D'où l'importance de la culture d'entreprise, de la formation, de la gestion des carrières. Malgré la taille de la société et l'importance des recrutements, ce dirigeant reçoit et prend le temps de voir les jeunes embauchés de sa société.

Les locaux du siège de la société (qui a en plus 460 agences dans l'ensemble du pays) sont très simples, voire miteux, sans aucun luxe; les salariés sont entassés et le directeur général a un petit bureau très modeste...

Voilà, je voulais vous faire partager cette rencontre avec une personnalité charismatique et très respectable, avec laquelle je suis appelé à avoir des relations régulières.

L'Inde c'est aussi cela.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02