Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 16:42



Derrière le champs de course et tout près de la gare de Mahalaxami, à 25 minutes en voiture de chez nous, je me suis arrêtée en revenant du Big Bazar (magasin bien pratique pour faire des achats domestiques qui regorge de monde le soir et le dimanche, ce supermarché ferme tard et après le travail les indiens vont faire de petites emplettes) sur un pont où j’ai vu  les Dhobiwallahs (ils sont 5.000 à Mumbai), membres de la très basse caste des blanchisseurs  qui de génération en génération reproduisent de père en fils les mêmes gestes et travaillent comme des enragés en lavant, essorant le linge des famille indiennes et des hôtels.
Ces lavoirs publics sont répandus partout dans le pays. Le linge sale est d’abord trié par couleurs et formes puis nettoyé et ensuite étendu sur de longues cordes.  Une fois sec, il est repassé et est retourné à son heureux propriétaire en moins de 24 heures ! Cela tient presque du miracle de penser que cette organisation qui est si éloignée de la nôtre, fonctionne aussi bien, jamais d’erreurs de restitution.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivia et Geoffroy - dans Bombay
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 04/07/2010 10:31


En fait la discussion n'est pas sur l'orthographe de Dhobi ou Dobhi. C'est simplement que le walla ne s'applique pas a ce mot.


Jacqueline 04/07/2010 08:43


Le mot Dhobiwalla n'est pas juste. Ce sont simplement les Dhobi.


Olivia et Geoffroy 04/07/2010 09:20



Dobhi or not Dhobi...  J epensais que les deux termes étaient indifféremment utilisés. Merci de ton commentaire.



Blog Translation

English

Recherche

Meteo

click for Bombay, India Forecast

Archives

Visiteurs depuis avril 2010

free counters

 nrinumero02